Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Assurance-vie : qu'est-ce qu'une unité de compte ?

©Alex_Po/Shutterstock

Face à un contexte inflationniste défavorable au fonds en euros, certains investisseurs se tournent vers les unités de compte pour gagner en pouvoir d’achat.

Nombreux sont les investisseurs à choisir le fonds en euros pour une épargne longue. Pourtant, avec la récente montée de l’inflation, ce support d’investissement inséré dans le cadre de l’assurance-vie affiche un taux de rémunération inférieur à celui de l’inflation. Dans ce contexte, certains investisseurs désireux de gagner en pouvoir d’achat se tournent vers les unités de compte (UC), mais comment fonctionnent-elles concrètement ?

42,4 milliards d’euros d’encours

42,4 milliards d’euros, c’est l’encours des unités de compte en France à fin septembre 2022, selon France Assureurs. Désignant l’intégralité des supports d’investissement spécifiques aux contrats d'assurance-vie, à l’exception du fonds en euros, les UC s’adressent généralement aux épargnants les plus avertis. Ils peuvent être réparties sur des parts ou des actions : d’obligations d’états ou d’entreprises, de sociétés cotées en bourse, d’ETF, de valeurs mobilières (SICAV, FCP) ou encore de patrimoine immobilier (SCPI, SCI).

Un choix de placements diversifiés 

Donnant accès à un grand choix de placements diversifiés et spécialisés, les unités de compte peuvent également, en cas de forte hausse du marché, engendrer des gains potentiels dépassant ceux générés par un contrat d'assurance-vie mono-support en fonds en euros. 

Toutefois, les UC ne garantissent pas le capital investi. Afin de potentiellement obtenir un meilleur rendement de ses placements, l’épargnant doit donc accepter les risques liés aux fluctuations des marchés. Il doit, en outre, garder en tête certaines règles, telles que la diversification de ses investissements. L’horizon d’investissement est aussi à prendre en compte, l’investissement en UC devant se faire sur une longue période afin de lisser le risque sur la durée. D’autres paramètres sont également à surveiller, à l’instar de l’âge de l’investisseur, ses revenus ou encore sa tolérance au risque, comme le rappelait récemment la société de gestion Sycomore AM dans un guide sur les UC responsables

Les UC responsables

Les unités de compte sont aussi un moyen pour les investisseurs sensibles aux enjeux du développement durable de donner du sens à leur argent. Elles offrent en effet aujourd’hui accès un large éventail de thématiques ESG, parmi lesquelles l’eau, la déforestation, la parité femme-homme ou encore la transition écologique et énergétique.

Depuis la loi Pacte du 1er janvier 2020, les contrats d’assurance-vie multi-supports doivent d’ailleurs inclure au moins une unité de compte labellisée ISR. Cette politique a connu une étape supplémentaire au 1er janvier 2022, avec l’obligation d’inclure, en plus de l’UC ISR, une UC solidaire dans tous les contrats.