Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Assurance : les placements verts en hausse de 22,5 % en 2021

©timages/Shutterstock

En 2021, 82 % des actifs gérés par le secteur de l’assurance étaient "couverts par une analyse extra-financière autour des critères ESG".

Fin octobre, France Assureurs a dévoilé les chiffres clés de l’assurance en 2021 au travers d’une nouvelle étude. Baptisée Assurance et finance durable, l’enquête a été menée auprès d'un panel de 24 groupes d’assurance représentant 94 % du montant total des actifs gérés (hors UC) par les entreprises d’assurance en France.

Selon les chiffres, "les assureurs français maintiennent leur dynamique d’investissement en faveur de la transition écologique", avec 141 milliards d’euros de placements verts à fin 2021, soit une hausse de 22,5 % par rapport à l’année précédente. Ces derniers renforcent également "leur expertise en matière d’évaluation et de gestion des risques climatiques des portefeuilles d’investissement", puisque 77 % de leurs actifs (1 739 milliards d’euros) sont couverts par une analyse climat.

L’ESG omniprésent

France Assureurs souligne également que les assureurs ont développé "leurs politiques d’investissement responsable sur l’ensemble des sujets ESG" en 2021. En effet, 82 % des actifs (1 839 milliards d’euros) gérés par le secteur étaient "couverts par une analyse extra-financière autour des critères ESG". Du côté des unités de compte "responsables, vertes et solidaires", les encours ont augmenté de 37 % par rapport à fin 2020, pour atteindre les 128 milliards d’euros.

"Les jeunes" davantage tournés vers l’assurance responsable

Infopro Digital Études a pour sa part mené l’enquête auprès des assurés, dans une étude réalisée pour L’Argus de l’assurance et Capgemini Invent. Basé sur 1 000 répondants, cette dernière révèle que 69 % des répondants ont déclaré ne jamais avoir entendu parler de "produits financiers ISR".

Elle affirme aussi que "les jeunes" sont "plus ouverts à l'assurance responsable que leurs aînés". En effet, 70 % des 18-24 ans prennent en compte "les engagements de l’assureur dans leur acte d’achat"en matière d’assurance. A contrario, le rapport constate que le "fossé générationnel s’est creusé" depuis la crise du Covid-19. "En 2020, le comportement responsable de l’assureur pesait dans la balance pour 61 % des sondés. Deux ans plus tard, ce chiffre tombe à 52 % (9 points), sauf pour les 18-24 ans et les 25-34 ans, qui résistent, à 61 %."