Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

48 % des investisseurs ont "une préférence" pour l'investissement à impact

© eamesBot/ Shutterstock

Selon une étude de Schroders, 75 % des investisseurs favorisent l’intégration de l’ESG dans leur processus d’investissement.

Schroders vient de dévoiler l’édition 2022 d’Institutional Investor Study. Ce rapport, mené auprès de 770 investisseurs institutionnels représentant 27 500 milliards de dollars d’actifs, révèle que 48 % des investisseurs professionnels "ont une préférence pour les investissements axés sur l’impact", contre 38 % l’année dernière et 34 % en 2020. "De plus en plus d'investisseurs institutionnels veulent mesurer, gérer et produire un impact", souligne Andy Howard, responsable mondial de l'investissement durable chez Schroders. "Cette étude annuelle montre que la capacité à produire, mesurer et démontrer un impact tangible est de plus en plus importante pour les investisseurs institutionnels mondiaux."

L’engagement actionnarial, un levier majeur

L’étude nous apprend que 75 % des sondés favorisent l’intégration de l’ESG dans leur processus d’investissement, contre 68 % en 2021. Elle révèle aussi que 37 % des investisseurs ont déclaré que "leur organisation s'était engagée à atteindre le net zéro carbone d'ici 2050". L’engagement actionnarial, "par lequel les investisseurs influencent activement le comportement des entreprises", reste quant à lui "une priorité" pour les sondés, puisque 59 % d’entre eux souhaitent "des preuves d'améliorations mesurables pour les parties prenantes".

Pour Kimberley Lewis, responsable de l'actionnariat actif chez Schroders, "l'engagement est l'un des outils importants que nous pouvons utiliser pour influencer les entreprises dans lesquelles nous investissons, pour renforcer la valeur à long terme de ces actifs, en améliorant les résultats pour les clients, et pour accélérer le changement positif vers une économie mondiale plus juste et durable."