Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Analyses

Finance durable : qu'est-ce que le plan d'épargne retraite (PER) ?

©polymanu/Shutterstock

Depuis son lancement en 2019, le plan d'épargne retraite a été adopté par plus de 6 millions de Français.

Les Français s'inquiètent pour leur avenir. Selon l'enquête 2022 du Cercle de l'Epargne, deux tiers d'entre eux jugent que leur pension est ou sera insuffisante pour vivre correctement. Afin d'amortir leur retraite, certains décident de se tourner vers le plan d'épargne retraite (PER).

Instauré par la loi PACTE le 1er octobre 2019 dans le but d'harmoniser les anciens produits d'épargne retraite, il est d'ores et déjà très apprécié des Français. Selon les chiffres du ministère de l'Économie et des Finances, plus de 6 millions de personnes bénéficiaient déjà d'un PER au 30 juin 2022, pour un encours de près de 70 milliards d'euros. Si son déploiement est donc vu comme "un succès" du côté du gouvernement, comment fonctionne-t-il concrètement ?

Qu’est-ce que le PER ?

Le PER se décline sous trois forme : un pour les particuliers, et deux destinés aux entreprises. Le premier, connu sous le nom de PER individuel, ou PERIN, est ouvert à tous et ne peut accueillir que des versements individuels. Pouvant être souscrit auprès d'un établissement financier ou d'un organisme d’assurance, il succède au PERP et à la loi Madelin. Le second, baptisé PER Collectif, ou PERCOL, succède au PERCO. Il est ouvert à tous les salariés d'une entreprise, sans obligation de souscription. Enfin, le PER d'entreprise obligatoire, ou PERCAT est souscrit de façon obligatoire et collective par une entreprise pour tout ou partie de ses salariés. Il se substitue aux contrats article 83.

Inciter les Français à épargner

Dans son fonctionnement, le plan d’épargne retraite se calque sur deux produits déjà existants que sont le compte-titres et l’assurance-vie. On parle alors de PER bancaire ou PER compte-titres dans le premier cas, et de PER assurance dans le second.

Se voulant plus lisible pour les épargnants, il présente certains avantages. Il permet notamment une sortie en capital, en rente viagère ou une combinaison des deux lors du passage à la retraite, mais offre également la possibilité d’une sortie anticipée en capital dans certaines situations, telle qu’un accident de la vie ou l’achat d’une résidence principale. En outre, le PER permet à son souscripteur de transmettre un capital au bénéficiaire de son choix en cas de décès avant 70 ans. Enfin, il est possible de transférer facilement son épargne retraite d’un PER à un autre avec des frais de transfert réduits à 1 % pendant les cinq premières années, puis à 0 % au-delà. 

Un volet responsable

Le marché de l’épargne retraite permet également à ses épargnants d’adopter un virage éthique, et ce par l’intermédiaire de fonds responsables. Si la loi Pacte obligeait les PER assurance à inclure automatiquement un fonds labellisé ISR dans l’offre d’unités de compte depuis le 1er janvier 2020, un élargissement de cette loi est également entré en vigueur au 1er janvier 2022. Ce dernier les oblige désormais à intégrer les fonds de deux autres labels : Greenfin, spécialisé en transition écologique et énergétique et Finansol, dédié aux fonds solidaires.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.