Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

De retour d’expédition, un voilier a ramassé plus de 100 tonnes de déchets plastiques

Capture d'écran de la vidéo youtube "LARGEST OPEN OCEAN CLEAN-UP IN HISTORY" de l'ONG Ocean Voyages Institute.
©capture d'écran / Ocean Voyages Institute - Project Kaisei

Selon l'étude de l'organisation Ocean Cleanup, 1 800 milliards de déchets plastiques polluaient les océans du globe en 2018. Une situation alarmante face à laquelle l’ONG Ocean Voyages Institute a décidé de réagir, en envoyant un voilier récolter des détritus au coeur de l’Océan Pacifique. De retour après 48 jours d’expédition, leur constat est édifiant.

Au fil des décennies, un immense amas de déchets plastiques s’est inexorablement imposé au coeur de l’Océan Pacifique. Baptisé "septième continent", cette plateforme de détritus flottants, créée par les courants marins, s’étend sur plus de 1,6 million de km², soit une surface équivalente à trois fois celle de la France. Forte de constat, l’ONG Ocean Voyages Institute avait envoyé un voilier voguer au cœur de cet immense territoire afin d’y ramasser un maximum de déchets, mais aussi pour y étudier son environnement. Le 23 juin dernier, après une expédition de 48 jours, le navire a accosté au port d’Honolulu, avec plus de 103 tonnes de déchets récoltés. 

Plusieurs systèmes ont été mis en place par les membres de l’ONG pour repérer les différents amas de déchets. Drones, observation depuis la vigie du voilier, mais aussi traceurs GPS. Un groupe de petits navires se tenaient également prêts à les aider lors des ramassages de gros filets de pêche. "Quand on naviguait sur les filets, on voyait des tortues, des poissons, des thons géants. Ils étaient tous morts coincés dans les filets", explique Jackson McMuldren, photographe à bord du voilier, au micro de Brut.

Des déchets entièrement recyclés

Les 103 tonnes de détritus récupérés par l’ONG seront ensuite recyclées et réutilisées. Aucun ne se retrouvera dans des sites d’enfouissement ou dans l’océan, telle est la promesse de Mary Crowley, fondatrice de l’ONG.  D’après un rapport de la fondation Ellen MacArthur, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans en 2050. Pour éviter qu’une telle catastrophe environnementale se produise, Ocean Voyages Institute est désireuse de continuer à mener son action dans les mois à venir. Ainsi, le voilier devrait reprendre le large en direction du ”septième continent” très rapidement, pour une expédition de 30 jours, selon l’ONG.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

©ID, l'Info Durable

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.