Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Transition écologique : les actus de la semaine du 18 octobre

Tour Total à Paris.
©ERIC PIERMONT / AFP

Total pointé du doigt, hausse des prix de l'énergie, stress test climatique pour les banques européennes... Tout ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

Un premier "stress test" climatique porté par la BCE

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé cette semaine son premier "stress test" climatique entre mars et juillet 2022. Elle évaluera la résistance bancaire du secteur de la zone euro face aux catastrophes naturelles ou encore à un scénario de transition écologique plus rapide que prévu. Les banques concernées devront par exemple indiquer la quantité d'émissions qu'elles "financent", ou encore "à quel point elles dépendent de revenus" provenant d'industries polluantes.

Inaction climatique : plainte contre des ministres jugée irrecevable

La justice a estimé cette semaine que la plainte qui visait Jean Castex, Barbara Pompili, Jean-Baptiste Djebbari, Bruno Le Maire et Emmanuelle Wargon pour inaction climatique était "irrecevable". Celle-ci avait été déposée en juin dernier devant la Cour de justice de la République par l'eurodéputé Pierre Larrouturou et les militants Camille Etienne et Cyril Dion. 

"Ces ministres savent que c'est grave et ne font rien, c'est pour ça qu'on a déposé plainte", a rappelé l'eurodéputé auprès de l'AFP. "Sur le fond, la Cour ne dit rien, elle ne dit pas que c'est faux", a-t-il souligné, se réservant le droit de déposer une nouvelle plainte.

Total connaissait depuis des décennies les effets néfastes de ses activités sur le climat

Une vaste étude parue cette semaine dans la revue Global Environmental Change met le géant Total dans la tourmente. Le groupe pétrolier avait connaissance des conséquences néfastes de ses activités sur le climat et des émissions importantes qu'elles engendraient dès les années 70. Selon les auteurs, il a aussi entretenu le doute jusqu'à les fin des années 80 puis a tenté de contrecarrer les efforts pour limiter le recours aux énergies fossiles

Les scénarios de production d'énergies fossiles largement incompatibles avec l'accord de Paris

Nouvelle alerte de l'ONU. Selon un rapport du PNUE, les plans de production de charbon, pétrole ou gaz des Etats sont loin d'être à la hauteur de l'accord de Paris, pointe l'instance qui parle d'un "dangereux décalage" avec les objectifs fixés. 

Les pays "prévoient toujours une augmentation de la production de pétrole et de gaz, et seulement une baisse modeste de la production de charbon d'ici 2040", souligne les auteurs. Résultat, "les plans de production des gouvernements conduiraient à une augmentation d'environ 240 % du charbon, de 57 % du pétrole et de 71 % du gaz en 2030 par rapport à ce qui serait compatible avec une limitation du réchauffement climatique à 1,5°C".

Les plus gros pollueurs sont les plus riches

Les 1 % les plus fortunés de la planète ont émis en moyenne 110 tonnes de CO2 par personne en 2019, conjointement responsable de 17 % des émissions mondiales de CO2, pointe une étude du World Inequality Lab parue cette semaine. Autre enseignement, les 10 % les plus riches comptent pour leur part pour la moitiés de ces émissions. En cause, des comportements de consommation et d'investissements polluants pour cette tranche de la population. De l'autre côté du spectre, la population la plus pauvre a émis en moyenne 1,6 tonnes par personne, soit 12 % des émissions mondiales.

Hausse des prix du carburant : Castex prévoit une enveloppe pour les ménages modestes

100 euros pour 38 millions de Français promet Jean Castex pour répondre à la hausse des prix à la pompe. Et "il n'y a pas que l'essence" qui augmente, a-t-il estimé : les personnes gagnant moins de 2000 euros par mois, propriétaire d'une voiture ou pas, pourront donc bénéficier de ce chèque, "une indemnité classe moyenne", a-t-il fait valoir au JT de TF1

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France.