Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le débrief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 18 juillet

Juillet 2022, Pyla sur Mer.
©THIBAUD MORITZ/AFP

Canicule en France, incendies en Gironde et en Bretagne, consommation énergétique en question... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine. 

Des records absolus de température en France

En France, comme dans une partie de l'Europe, une vague caniculaire a fait monter le thermomètre à plus de 40°C. Dans l'Hexagone, 64 départements ont connu des records historiques de températures lundi, lors de la "journée la plus chaude de cette vague de chaleur", selon Météo-France. Brest a par exemple suffoqué sous 39,3 °C ; Nantes, 42 °C ; Biscarrosse, 42,6 °C...

Mardi, le service européen sur le changement climatique, Copernicus, a également alerté sur les risques de pollution à l'ozone, accentués par la canicule et la sécheresse. Compte tenu de la situation météorologique ces derniers jours, les scientifiques ont en effet détecté "une pollution extrêmement élevée par l'ozone de surface", sur l'Europe occidentale et méridionale. Ceux-ci attendaient un "pic" de concentration "entre le 18 et le 20 juillet", avant une diminution les jours suivants. 

Plusieurs incendies en France

La Gironde a été particulièrement touchée. Plus de 20 000 hectares de forêts ont brûlé au cours de la semaine dernière. La Bretagne a également connu deux incendies qui, pour leur part, ont ravagé près de 2000 hectares. Dans le Finistère, il apparaît que ceux-ci soient d'origine humaine, d'après la gendarmerie. Deux enquêtes ont ainsi été ouvertes. 

Ces dernières années, les feux de forêts se font de plus en plus récurrents partout dans le monde, comme en France. Selon les chiffres du ministère de la Transition écologique sur la période 2007-2018, 11 000 hectares en moyenne partent en fumée chaque année. 

Enfin, dans l'ensemble de l'Europe, 2022 a déjà battu l'année précédente en termes de surface disparue : on estime pour l'heure que l'équivalent de plus de 5000 km2 ont déjà brûlé, contre 4700 en 2021, pourtant marquée par d'importants incendies en Grèce et en Italie notamment.  

Consommation énergétique : des "petits gestes" face au risque de pénurie

La guerre russo-ukrainienne menace toujours l'approvisionnement en énergie et fait peser un risque de pénurie à l'hiver prochain. Lundi, la grande distribution s'est accordée sur "une stratégie forte de réduction" de sa consommation énergétique. Parmi les mesures qui doivent être déployées dès l'automne figurent par exemple l'extinction des éclairages, la régulation de la température... 

Mercredi, le gouvernement a quant à lui appelé les Français à des "petits gestes du quotidien" visant, là encore, à faire des économies d'énergie. "Chaque énergie que nous sommes capables collectivement d'économiser aujourd'hui, c'est de l'énergie dont nous serons sûrs de pouvoir disposer l'automne et l'hiver prochains", a fait valoir le porte-parole du gouvernement Olivier Véran. Par "petits gestes", le gouvernement entend par exemple "débrancher les prises électriques", "couper le wifi", "baisser la clim'", "éteindre les lumières"...

Toutefois, flambée des prix et diminution de l'activité économique ont, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), fait ralentir fortement la demande mondiale en électricité en 2022. Un recul qui devrait permettre une légère chute des émissions mondiale, note l'Agence et ce, malgré un recours au charbon dans certains pays. 

Des microplastiques dans les bouteilles d'eau

Selon une nouvelle analyse, menée par l'association Agir pour l'environnement, l'eau en bouteille présente fréquemment des résidus de microplastiques.

Pour réaliser cette étude, neuf modèles de bouteilles d'eau, parmi les plus vendus on France ont été analysées. Il apparaît que sept d'entre eux contenaient des traces de ces polluants. "Il faut sortir du plastique jetable au plus vite, en commençant par interdire les bouteilles en plastique", a considéré l'association jeudi à l'occasion de la parution de cette étude. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici.  

Merci ! #TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.