Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID EN RÉGIONS

A Poitiers, une charte zéro déchet pour réconcilier événementiel et développement durable

©Walencienne/Shutterstock

Dès 2022, la ville de Poitiers veut mettre en place une charte de réduction des déchets pour l'organisation d’événements qui représentent une source majeure de pollution. Selon Zero Waste France, une manifestation moyenne de 5 000 personnes génèrerait 2,5 tonnes de déchets.

Des fêtes zéro déchet ? C’est l’objectif que s’est fixée la mairie de Poitiers. Dès le mois de janvier de 2022, la municipalité va élaborer une charte de bonnes pratiques destinée aux associations organisatrices d’événements afin de lutter contre les déchets générés par ce secteur d'activité.

Pour cela, l’équipe de la maire écologiste a élaboré un questionnaire avec l’association Zéro Déchet Poitiers, qui va être envoyé aux associations de la ville afin de les inclure dans le processus d’élaboration de cette charte. Au total, ce sont 1 300 associations de l’événementiel basées à Poitiers qui sont mobilisées.

Parmi les pratiques vertueuses proposées par la branche locale de Zero Waste France, on retrouve notamment le bannissement de contenants en plastique et leur remplacement par des alternatives réutilisables. On recommande également de privilégier le vrac ou encore le prêt de matériel d'occasion entre associations . Selon la mairie, cette charte devrait être adoptée d’ici la fin 2022.

L’événementiel, une source majeure de déchets

Si le chef-lieu du département de la Vienne décide de s’attaquer aux déchets générés par les événements, c’est en raison de leur empreinte environnementale conséquente. Selon Zero Waste France, une manifestation moyenne de 5 000 personnes génèrerait 2,5 tonnes de déchets et consommerait 1 000 kWh d’énergie et 500 kg de papier.

L’organisation d’une convention entraine, quant à elle, une production moyenne de 14 kilogrammes de déchets par participants, qui s’explique par l’utilisation massives de produits jetables. Cependant, l’ONG note que le secteur dispose d’une marge de progression importante, à condition qu’il se focalise sur la réduction des déchets en amont et avec des approches différenciées selon les types d’événements.

Pour les salons professionnels, Zero Waste France recommande ainsi aux organisateurs de négocier avec leurs fournisseurs pour limiter les emballages de produits, ainsi que les distributions de goodies. Les fêtes de villages sont quant à elles invitées à sensibiliser leurs participants au tri des déchets et à adapter leurs supports de communication, en limitant notamment les impressions pour les affiches et flyers.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet: mode d'emploi »

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs