Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID D'AILLEURS

L'Espagne va interdire les emballages plastiques pour les fruits et légumes

Pour lutter contre la pollution plastique, l'Espagne va interdire ceux qui entourent les fruits et légumes.
©Karolina Grabowska

Le gouvernement espagnol propose un projet de loi qui interdirait les emballages plastiques pour la plupart des fruits et légumes à partir de 2023. Une décision qui va dans le sens des dernières normes européennes sur la limitation des plastiques.

Tomates, bananes, kiwis…De nombreux fruits et légumes sont encore proposés dans les grandes surfaces englobés de plastique. Face à cela, le gouvernement espagnol a décidé de prendre les choses en main : plus aucun fruit ou légume de moins de 1,5 kilogramme ne pourra être vendu emballé à partir de 2023, annonce le journal espagnol El Pais.

Cette décision du ministère de la Transition écologique s’inscrit dans la volonté du gouvernement espagnol de lutter contre la pollution plastique. Le projet de loi a été proposé après des discussions poussées avec les associations environnementales et les représentants d’entreprises, qui visaient à définir un calendrier d’application des dernières normes européennes sur les plastiques à usage unique.

À travers cette loi, le gouvernement souhaite notamment que les industriels et les grandes surfaces facilitent davantage l’achat de produits en vrac pour les consommateurs. En plus des emballages, l'exécutif propose d’autres mesures comme l’interdiction de distribuer des gobelets jetables lors d’événements publics, pour promouvoir à la place des fontaines d’eau.

Une lutte contre le plastique à l’échelle européenne

L’Espagne n’est toutefois pas le seul pays à avoir légiféré sur le plastique à usage unique. La France a également décidé de bannir ceux-ci dès le 1er janvier 2022 pour les fruits et légumes. Toutefois, certaines exceptions persisteront pour des aliments qui présentent un "risque de détérioration lors de ventes en vrac", soit pour les tomates à côtes, les tomates allongées, navets primeurs, haricots verts, raisin, pêches…Ceux-ci pourront encore être vendus sous plastique jusqu’au 30 juin 2023.

Ces mesures montrent la nécessité de limiter la production de plastique face aux risques environnementaux qu’elle provoque. Selon une étude publiée dans Science Advances en 2015, 1 milliard d’emballages plastiques sont utilisés chaque année dans l’Union Européenne pour la nourriture et les boissons, avec un taux de recyclage estimé à seulement 26%.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France. 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c'est par ici.

#TousActeurs