Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Plastique à usage unique: Auchan le bannit aux rayons boucherie et poissonnerie

Ce mois-ci, Auchan doit bannir les barquettes plastique de ses rayons boucherie et poissonnerie.
©Minerva Studio/Shutterstock

L'enseigne de grande distribution Auchan dit stop au plastique à usage unique pour ses rayons boucherie et poissonnerie. Désormais, les barquettes en plastique recyclé deviendront la norme, promet le groupe.

Coup de comm' ou début de prise de conscience dans nos supermarchés français ? C'est en tout cas acté : terminé les barquettes plastique en boucherie et poissonnerie chez le distributeur français Auchan. Le dispositif était déjà au stade expérimental grandeur nature dans plusieurs hypermarchés et supermarchés du groupe, notamment à Bègles, près de Bordeaux. En ce mois de mars 2021, cette mesure sera généralisée à l’ensemble des magasins. Ces barquettes seront composées de coproduits de l’industrie agricole, comme les résidus de canne à sucre. "À terme, 55 millions de barquettes classiques sont amenées à disparaître, soit une économie de 1 100 tonnes de plastique par an", peut-on lire dans le communiqué de presse d’Auchan Retail. Dès juillet 2021, la production de ces barquettes devrait être circonscrite à l’Europe, et d’ici à 2022, l’enseigne se fixe comme objectif l’extension de la suppression du plastique notamment pour les fruits et légumes en libre-service dans tous les pays où elle opère.

Des ambitions généralisées, mais parfois de façade

Un mouvement de réduction du plastique semble se généraliser depuis plusieurs années dans la grande distribution. Carrefour déclarait en septembre dernier avoir supprimé le plastique de quelque 440 articles de sa marque éponyme. Cette lutte contre les emballages plastique passe aussi par le vrac. À ce titre, c’est le groupe Casino qui a annoncé tester, dans les distributeurs Franprix qu’il possède, la vente en vrac de certaines marques pour des prix inférieurs ou égaux à ceux produits emballés. Comme enjeu sous-jacent à ces décisions, un cadre légal en mutation, notamment la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire qui entre progressivement en application et doit aboutir à la fin des plastiques à usage unique en 2040.

Mais si l’on en croit le rapport "Vigilance Climatique" de l’ONG Notre Affaire à Tous, publié le 8 mars dernier, les enseignes de la grande distribution sont loin d’être exemplaires du point de vue des émissions de gaz à effet de serre. Tous domaines d’activité confondus, Auchan et Casino figurent même sur le podium des plus mauvais élèves, derrière Total et Natixis. Sans compter les accusations proférées contre le groupe Casino par un collectif d'associations colombiennes, brésiliennes, américaines et françaises concernant le lien entre son activité de production de viande et la déforestation de l’Amazonie. Au regard de ces indicateurs, la suppression du plastique constitue donc un premier pas louable mais a priori toujours trop peu ambitieux...

VIDÉO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide à tarif préférentiel, c’est par ici.

#TousActeurs