Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Kit zéro déchet, poisson durable à la cantine : de jeunes Bretons proposent des solutions pour protéger les océans

Pollution plastique en milieu océanique
©Rich Carey/Shutterstock

A l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, le mardi 8 juin 2021, 250 jeunes bretons, du CM1 à l'Université, ont présenté leurs propositions d'actions pour la protection des océans. Parmi celles-ci : la diffusion d'un kit de fournitures scolaires "zéro déchet" ou la consommation de poisson durable dans les cantines. 

"Nous avons cherché des solutions pour protéger notre environnement", a expliqué lors de la rencontre Léo-Paul Lenfant, du lycée maritime Florence Arthaud de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), en présentant l'une des six solutions imaginées dans le cadre de ce programme lancé par le parc marin Océanopolis en lien avec l'Education nationale et avec le soutien de l'Ambassade des Etats-Unis en France.

Avec d'autres jeunes, le lycéen a élaboré une charte de bonnes pratiques destinée aux établissements publics afin de limiter l'usage du plastique et améliorer le tri des déchets. "Le plastique quand il se dégrade dans la nature, ça fait des micro-plastiques. Les huîtres et les moules filtrent ce micro-plastique", a-t-il expliqué, disant vouloir faire en sorte que les consommateurs ne soient pas "des mangeurs de plastique".

Parmi les autres solutions avancées, la diffusion d'un kit de fournitures scolaires "zéro déchet", la mise en place dans les cantines de mesures durables en lien avec l'océan, dont la consommation de poisson pêché durablement, ou encore l'encouragement de l'enseignement du développement durable sur les questions liées à l'océan dans les programmes scolaires.

Un programme appelé à se développer au niveau national

"Les propositions que vous venez de faire vont être recueillies, écoutées", a assuré le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer lors d'une intervention en visio-conférence.

Au total, 250 jeunes provenant de dix établissements bretons ont participé à ce programme qui a donné lieu à une tribune présentant les six solutions imaginées et appelant à leur "mise en place à plus grande échelle".

Il s'agit d'"éveiller les consciences environnementales des plus jeunes, du CM1 jusqu'à l'Université, avec l'idée qu'il s'accompagne d'actions concrètes", a souligné Nathalie Péron-Lecorps, directrice d'Océanopolis à propos de ce programme éducatif appelé à se développer au niveau national, mais également international.

L'océan couvre plus de 70% de la planète, produit au moins 50% de l'oxygène de la planète et abrite la majeure partie de la biodiversité terrestre.

Avec AFP

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs