Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Electricité française : l'éolien progresse, le charbon décline

©kamilpetran/shutterstock

La production comme la consommation d'électricité ont reculé en France avec la pandémie en 2020, année qui a également vu l'éolien progresser fortement et le charbon reculer à son plus bas niveau depuis 1950, selon le bilan du gestionnaire du réseau haute tension RTE publié mercredi.

"Avec 460 TWh, la consommation d'électricité française est en baisse de 3,5 % par rapport à 2019 du fait de la crise sanitaire entrainant une baisse de l'activité de l'industrie et de nombreux secteurs de l'économie", selon RTE. La production, en recul de 7 %, a aussi été affectée par la pandémie de Covid-19 en raison de la baisse de la consommation mais aussi des perturbations dans le planning de maintenance des réacteurs nucléaires d'EDF.

Avec en outre l'arrêt définitif de la centrale de Fessenheim, la production nucléaire a chuté de 11,6 % par rapport à 2019. Comme cela avait déjà été annoncé, la production des énergies renouvelables a elle augmenté: +17 % pour l'éolien, +8 % pour l'hydraulique et +2,3 % pour le solaire. "Avec une production de 39,7 TWh, soit 7,9 % de la production française, la production d'origine éolienne dépasse celle des centrales à gaz et devient la troisième source de production d'électricité en France", derrière le nucléaire et l'hydraulique, note RTE.

Les centrales thermiques ont été peu sollicitées et la production d'électricité à partir de charbon (-12,7 %), très polluant et émetteur de CO2, a notamment atteint son plus bas niveau depuis 1950. Le gouvernement a prévu la fermeture des dernières centrales à charbon d'ici 2022. Les émissions de CO2 du secteur électrique français, déjà habituellement basses, ont diminué de près de 9 % par rapport à 2019.

Enfin, la France reste exportatrice d'électricité "sur l'ensemble de ses frontières et demeure le pays le plus exportateur d'électricité en Europe". Le solde positif des échanges s'établit à 43,2 TWh.

Avec AFP. 

 Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ».

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

#TousActeurs