Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Des ports français s'équipent de "nurseries" pour préserver les jeunes poissons

17 ports français se sont dotés de cette nurserie jusqu'à présent.
©abcphotosystem/Shutterstock

Ecocean, une entreprise française qui développe des procédés de restauration des milieux aquatiques, a mis au point une solution pour préserver les poissons à l'état de post-larves : des "nurseries artificielles"dont se sont déjà dotés 17 ports français.  

La technique imaginée par Ecocean consiste en une cage en acier remplie d'un matériau recyclé qui, associée à une autre cage vide, "protège les larves et les jeunes recrues quand, agressées par des prédateurs, elles cherchent à se rapprocher naturellement de l’habitat". Avec ce système, les quais, les digues ou tout autre aménagement côtier ont vocation à devenir "de véritables refuges pour de nombreuses espèces aquatiques". Selon Le Figaro Demain, l'objectif est "d'aider les poissons à se développer aux premiers stades de leur vie, moments d'autant plus critiques dans les ports".  

Cet habitat, qu'Ecocean a baptisé Biohut®, favorise le taux de survie des larves : l'entreprise rappelle que dans un environnement naturel, les poissons dépendent d’habitats favorables au cours de leurs différents stades de développement, et notamment des petits fonds proches du rivage. Mais les aménagements côtiers impactent la fonction de nurseries de ces petits fonds, ce qui entraînerait actuellement une baisse des populations adultes. Pour le moment, 17 ports en mer Méditerranée ont recours à cette solution d'habitats qui améliorent la biodiversité marine présente localement, précise Le Figaro, et des ports en Bretagne en seront bientôt équipés.

Ecocean a été primé au Grand Prix Fondation MMA 2018 pour cette innovation.