Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Confinement : des animaux s'invitent dans les villes désertes du monde entier

En France, quelques canards se sont appropriés les rues de la capitale.
© Nicolas Portnoi / Hans Lucas / AFP

Des singes, des chèvres, des sangliers…Tous ont envahi les villes. Aussi étonnant soit-il, ce scénario n’est pas tiré d’un film de science-fiction post-apocalyptique mais bien de la réalité. Depuis le début du confinement en France et à l'étranger, nombre d’animaux ont pris leurs quartiers en centre-ville, donnant lieu à des images insolites.

Qui aurait pu imaginer il y a quelques mois seulement que les plus grandes villes de la planète seraient désertes, que l’économie tournerait au ralenti et que la faune regagnerait doucement les métropoles mondiales ? Ce qui s’apparentait hier à des hypothèses farfelues devient soudain réalité. À la genèse de ce changement, la pandémie de Covid-19, et plus précisément le confinement mis en place pour éviter la propagation du virus. Précisons cependant que si ces images peuvent faire sourire, elles signifient néanmoins que les animaux n’ont plus de nourriture, et qu’ils migrent par conséquent dans les zones urbaines. 

Ils ont été aperçus, errant dans les villes des quatre coins du monde. Journaliste au Manchester Evening News, Andrew Stuart a notamment pu observer des chèvres caracoler dans la ville de Llandudno, au Pays de Galles. Le Britannique a pris sa caméra pour suivre la petite troupe pendant leur périple à l’assaut de la ville. 

Si le confinement fait le malheur des uns, il semble cependant faire le bonheur des autres. Outre-Atlantique, à Chicago, le personnel de l'aquarium Shedd a proposé à deux de ses pingouins une petite balade, de l’autre côté de la vitre cette fois-ci. Au programme, visite de l’aquarium, rencontre avec les autres animaux…

D’autres espèces animales aussi trouvent refuge dans les métropoles européennes, en Espagne notamment. Des paons se sont échappés du Parc Retiro à Madrid, en quête de nourriture comme l’annonce le parti animaliste madrilène. Même situation au nord-est de la péninsule ibérique, où plusieurs sangliers ont envahi les rues de Barcelone. Ils ont cependant pris quartier dans de nombreuses autres villes dans le monde.

En France, quelques canards se sont appropriés les rues de la capitale. Et notamment près de la comédie française, où ces derniers ont pu profiter d’un calme olympien. Changement d’ambiance en Thaïlande, où certaines vidéos semblent tout droit sorties d’une scène du film La planète des singes. Les chaînes de télévisions locales ont délivré au monde entier des images de la ville de Lopburi, où une rencontre entre des centaines de singes s’est finie en véritable pugilat. Au Japon enfin, plusieurs dizaines de cerfs se sont échappés du célèbre parc naturel de Nara, pour s’aventurer en centre-ville. Logiquement fermé, le parc n’offre plus aux animaux la possibilité de profiter de la nourriture que leurs donnaient habituellement les milliers de touristes qui passaient chaque jour. 

ลิงลพบุรียกพวกตีกันครั้งใหญ่ครับ #ดูให้จบ🐒🐵 . ลิงหมู่ หรือ หมาหมู่เนี้ย 🤣🤣 ถ่ายไปเสียวขาไป 😅 #แชร์โล้ดดดด . . To license this video for use in a commercial player contact video@viralpress.com

Publiée par Sasaluk Rattanachai sur Mardi 10 mars 2020

 


Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.