Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

idées pratiques

Cinq pistes pour passer des vacances écoresponsables

À la plage comme ailleurs, adopter un comportement responsable est à la portée de tout le monde.
©Nito/Shutterstock

Avec l’été qui approche et les restrictions sanitaires progressivement levées, le sujet des "grandes vacances" se précise dans l’Hexagone. À cette occasion, il est bon de rappeler que le repos estival ne dispense pas des bons gestes pour l’environnement. 

L’été, la plage, le soleil… Si l’été est le moment de laisser derrière soi ses tracas ou son travail et de profiter de l’instant présent, pas question pour autant d’en oublier le respect des environnements que l’on investit. À ce titre, la plage revêt une importance particulière, en ce que la proximité de la mer ou de l’océan, dans lesquels on se baigne même, fait que nos actes peuvent se répercuter sur ces vastes écosystèmes. Voici quelques gestes à adopter pour minimiser son empreinte sur ces environnements vastes mais fragiles, en adoptant un comportement responsable

Choisir les bons lieux

Au-delà des comportements individuels, certains gestes à plus grande échelle peuvent changer la donne en matière d’environnement. C’est le cas de l’attribution du label Pavillon Bleu, qui récompense les littoraux aménagés dans le respect des écosystèmes, mais aussi les bonnes pratiques en termes de recyclage des déchets, ou encore d’éducation au respect de la nature. Bon à savoir si l’on souhaite aussi bénéficier de cadres plus authentiques pour ses séjours. 

Renoncer au plastique

À la plage, lorsque les températures grimpent, la soif se fait souvent sentir. Et dans ce cas comme dans bien d’autres, préférer le réutilisable au jetable devrait être la norme, tant cette solution est bénéfique pour le portefeuille comme pour les ressources de la planète. Supprimer la bouteille en plastique à la plage en investissant dans une gourde, c’est aussi l’assurance qu’elle ne finira pas malencontreusement dans l’eau. On contribuera ainsi à réduire la pollution au plastique qui pose déjà de nombreux problèmes pour la faune marine. 

Sélectionner ses activités

Jet ski, bateau hors-bord, ski nautique… Ces activités motorisées dégagent non seulement une pollution parfois importante, mais représentent aussi des facteurs de dérangement de la faune par le bruit qu’ils génèrent. Or, ce ne sont pas les activités qui manquent au bord de la mer : jogging, beach-volley ou vélo sur terre, surf, kite-surf ou planche à voile sur l’eau, ces dernières procurant aussi des sensations fortes, à l’image des engins à moteur, mais pour un impact négatif bien moindre et davantage de dépense physique.  

Adopter les bons produits

Les crèmes que nous appliquons sur notre peau pour nous protéger du soleil se retrouvent bien souvent, par la force des choses, dans l’eau où nous nous baignons : chaque année, ce sont près de 14 000 tonnes de crème qui y sont déversées. Or ces produits contiennent pour la plupart leur lot de substances chimiques qui, en contact avec notre peau ou une fois dans l’environnement, peuvent y occasionner des dégâts. Pour la planète mais aussi pour notre santé, on préfèrera alors les produits bio dans la mesure du possible, ainsi que les produits les plus naturels comme les laits et les huiles. 

Bien gérer ses déchets

Enfin, à la plage comme partout ailleurs, hors de question de se débarrasser de ses déchets n’importe où, aussi petits soient-ils. Les mégots de cigarette, par exemple, contribuent à l’acidification du milieu marin en libérant des métaux lourds dans l’eau. Pour tenter d’enrayer le phénomène de pollution des plages, on peut aussi participer, en tant que bénévole, à des collectes ou encore des opérations de sensibilisation, occasionnelles comme celles du World Clean Up Day ou bien régulières à l’image de celles qu’organise Surfrider

VIDÉO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs