Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le récap'

Arrêtés anti-pesticides validés, montée des eaux, Europacity... L'info durable de la semaine

©Fotokostic/Shutterstock

Le tribunal administratif de Cergy qui valide les arrêtés anti-pesticides pris par les maires de Sceaux et de Gennevilliers ; le dérèglement climatique qui pourrait bien faire monter le niveau des océans bien plus vite et plus haut que jusqu'ici envisagé, selon une nouvelle étude ; le projet Europacity abandonné ; et les États-Unis qui se retirent de l'Accord de Paris... C'est le récap' des nouvelles "durables" de la semaine.

La justice valide des arrêtés anti-pesticides

Alors que le 25 octobre dernier, le maire de Langouët, Daniel Cueff, était sommé par le tribunal administratif de Rennes de retirer son arrêté anti-pesticides, un scénario tout autre et surtout inédit s'est écrit le 8 novembre au tribunal administratif de Cergy. Celui-ci a rejeté la requête du préfet des Hauts-de-Seine entendant suspendre les arrêtés anti-pesticides pris au printemps dernier par les maires de Sceaux et de Gennevilliers. Plus de détails ici.

La montée des eaux plus rapide que prévu...

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Communications et reprise par le site The Conversation, le dérèglement climatique pourrait faire monter le niveau des océans "bien plus vite et plus haut que jusqu'ici envisagé". Les chercheurs se sont basés sur les données issues de la dernière période de réchauffement, il y a de cela 125 000 ans, qui selon les auteurs, ne constituent par ailleurs que "la fourchette basse des prédictions sur ce qui pourrait se passer"... À relire ici.

Les promesses des États loin du compte pour contenir le réchauffement

Selon une autre étude peu réjouissante publiée le 5 novembre (détails par ici), les engagements des pays signataires de l'Accord de Paris ne sont pas suffisants pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. D'après Robert Watson, ancien patron du Giec et signataire de l'étude interrogé par l'AFP, "les trois-quarts des engagements pris dans le cadre de l'accord de 2015 sont insuffisants ou probablement inatteignables".

Les États-Unis se retirent de l'Accord de Paris 

À ce propos, les États-Unis l'ont officialisé cette semaine : le pays se retirera de l'Accord de Paris. Une décision qui sera effective au plus tôt le 4 novembre 2020, au lendemain de la prochaine élection présidentielle aux États-Unis. Le président Donald Trump a qualifié cet accord d'"inefficace", d'"injuste" et de "très coûteux". Une décision qui a suscité la controverse : en France, l'ancien président de la République François Hollande a notamment précisé dans un tweet : "Donald Trump a pris une décision très grave en retirant les États-Unis de l'Accord de Paris, je la regrette et la condamne". 

À relire ici.

L'abandon d'Europacity

"Daté" et "dépassé" : voici les mots employés par le chef d'État Emmanuel Macron pour qualifier le projet immobilier et commercial Europacity, qu'il a d'ailleurs décidé d'enterrer jeudi 7 novembre. Celui-ci devait être implanté d'ici à 2027 dans le Val-d'Oise au nord de Paris. "L'abandon d'Europacity est une satisfaction car ce projet était un temple de la surconsommation", a précisé auprès de l'AFP Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, premier syndicat agricole. Direction notre article ici.

Inégalités salariales : des députées "manifestent" dans l'hémicycle

5 novembre 2019, 16h47 : des députées accompagnées de quelques hommes ont manifesté symboliquement dans l'hémicycle de l'Assemblée pour marquer l'heure où les femmes commencent à travailler "gratuitement" en raison des inégalités salariales... Les détails ici.


"Nous", l'épicerie anti-gaspi, désormais à Paris !

Elle est née en Bretagne en 2018 et propose à ses clients des produits rejetés par les circuits conventionnels : l'enseigne "NOUS anti-gaspi", entièrement dédiée à la lutte contre le gaspillage alimentaire, et qui a lancé cinq magasins dans le grand ouest, a ouvert sa 6e boutique dans le 19e arrondissement parisien mercredi 7 novembre. 

Relire notre article par ici.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.