Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Lille : une entreprise teste le recyclage des masques jetables

Elise s'inscrit aussi dans une démarche sociale en insérant professionnellement 80 personnes en situation de handicap qui travaillent à la collecte et au recyclage des déchets.
©Elise

L’entreprise lilloise Elise a l'intention de lancer un système de recyclage des masques jetables, dans l’optique d’enrayer la pollution qu’ils engendrent. Un projet qui est entré en phase de test !

Remplacer l’incinération par le recyclage, c’est le défi que s’est lancé la société de recyclage Elise. Implantée à Lille, la société s’est d’abord spécialisée dans le domaine du recyclage des déchets de bureau et compte aujourd'hui plus de 6 000 tonnes de déchets recyclés depuis son lancement en 1998. Celle-ci a décidé en mai 2020 d’élargir son champ d’action en s’investissant dans la valorisation énergétique à travers l'incinération des masques. Aujourd'hui, l'entreprise compte renforcer son action à travers un nouveau projet porté totalement sur le recyclage des masques jetables qui est entré en phase de test à compter du mois de septembre.

Les déchets liés à la Covid-19 : masques, gants, surblouses, ne peuvent pas être jetés dans les bacs de recyclage classiques et nécessitent un traitement particulier. Pour cela, l’entreprise avait en mai dernier lancé son propre service auprès des entreprises en réalisant des collectes directes. Elle propose un équipement spécial et des salariés habilités pour "collecter ces gisements directement dans les corbeilles et bacs dédiés à cet effet", et met en place des corbeilles de 80 litres en plastique alvéolaire et des bacs de 120 ou 240 litres avec casquettes et autocollants spécifiques. 

De l'incinération au recyclage 

La société avait surtout misé pendant le déconfinement sur la valorisation énergétique des masques. "Lorsque les sacs sont pleins, ils sont fermés avec soin et ramassés par nos collecteurs puis acheminés dans nos locaux pour être traités", précise Sophie Bayoux, directrice générale du groupe Elise, à 20 Minutes. Un processus d’incinération qui permet de produire de la chaleur.

Toutefois, l’entreprise annonce sa volonté de passer au recyclage de ces déchets. Une initiative qui tombe à pic dans une période marquée par une augmentation du nombre de masques utilisés et collectés : "À Lille, depuis l’installation des 50 points de collecte, nous avons pu traiter environ 200.000 masques pour un poids total de 739 kg", signale la directrice générale du groupe au quotidien. Ainsi, au lieu de continuer à les brûler, Elise est entrée en contact avec deux start-ups françaises qui se sont démarquées pour leur innovation dans le recyclage. D’abord, la société Plaxtil installée à Châtellerault, qui récupère et broie les masques qui sont ensuite mélangés à du plastique pour réaliser des objets de rangement. Ensuite, l’entreprise Cosmolys, située à proximité de Lille. Celle-ci récupère surtout le polypropylène contenu dans les masques pour la fabrication des granules.

"Depuis un mois, nous avons déjà testé différentes formules à Lille et à Marseille, même si cela reste difficile en termes de logistique. Il y a eu des échantillonnages et ce sont vraiment des tests prometteurs pour le recyclage des masques jetables", a commenté Alexis Pelluault, président du groupe Elise.

Avant de se prononcer sur le déploiement de ce principe de recyclage, Elise se lancera d’abord dans une phase de test à partir de septembre. "Cela reste un produit sensible qui contient des bactéries, donc il faut que nous soyons sûrs au niveau de la sécurité, de l’hygiène pour voir après s’il est possible de le déployer au niveau national et à l'ensemble de nos points de collecte", explique l’entreprise.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.