Entreprises

Le site de vente en ligne LesPailles.com propose des alternatives aux pailles en plastique

©Lorna Roberts/Shutterstock

Neuf millions de pailles jetables sont utilisées chaque jour en France : une grande majorité se retrouve ensuite dans les océans, polluent l'eau et menacent la faune marine. Une nouvelle législation sera bientôt appliquée concernant les produits en plastique à usage unique, mais des alternatives commencent déjà à se développer... 

Les entreprises devront très prochainement se tourner vers des alternatives écologiques à la paille en plastique à usage unique. Quelles sont ces alternatives ? ID en a discuté avec Honorine Leconte, présidente de l'entreprise X qui a créé le site de vente en ligne LesPailles.com, grossiste et fournisseur de pailles recyclables ou réutilisables. 

Que proposez-vous sur LesPailles.com ? 

Nous proposons différentes alternatives possibles aux pailles en plastique : des pailles réutilisables ou recyclables. L'idée est de proposer de fournir et d'accompagner les entreprises, qu'il s'agisse d'hôtels, de restaurants, de bars, de traiteurs ou de distributeurs. 

La législation a récemment évolué à ce sujet...

Oui. La loi qui sera mise en place dès le 1er janvier 2020 interdira les pailles en plastique dans la distribution et dans le commerce. D'autres objets seront également interdits comme les gobelets et les touillettes. Ces déchets en plastique représentent presque 70 % de la pollution des océans.

Selon les dernières estimations, en 2050 la quantité de plastique dans les mers pèsera aussi lourd que celle des poissons.

Quel est le problème avec cet objet du quotidien?

Le problème est que cela pollue énormément. Il s'agit d'un produit qui est difficile à recycler, qui a tendance à se retrouver sur nos plages et nos trottoirs et qui pollue ensuite les océans. Aujourd'hui les océans contiennent près de 225 millions de tonnes de plastique et chaque année en Europe près de 25 millions de tonnes supplémentaires sont jetés dans les océans. Selon les dernières estimations, en 2050 la quantité de plastique dans les mers pèsera aussi lourd que celle des poissons. 

Comment ce plastique arrive-t-il dans les océans après avoir été jeté à la poubelle ? 

Tout d'abord les pailles sont des objets extrêmement petits, qui s'envolent facilement. Mais le problème concerne surtout le recyclage de ces déchets. Par exemple, parmi les 25 millions de tonnes de déchets déversés dans la nature chaque il n'y en a que 25 % qui sont recyclés. En Europe, la moyenne du recyclage des déchets est de 40 % et en France, elle est de 20 %. Il y a donc un problème dans le comportement des entreprises et des consommateurs. C'est pour cela que des associations sont créées pour sensibiliser les citoyens et organiser des collectes pour nettoyer les plages et les océans. Je précise que nous sommes engagés auprès de l'association SurfRider qui sensibilise les citoyens et organise des collectes et des nettoyages sur les plages. 

Quelles sont donc les différentes alternatives à la paille jetable en plastique ?

Il existe de nombreuses alternatives. Nous proposons deux gammes différentes : les pailles jetables et les pailles réutilisables. Parmi les pailles jetables, l'alternative la plus économique est la paille PLA, une paille en amidon de maïs. Il y a également des pailles comestibles, en sucre ou en pomme, et des pailles en paille. Nous revenons à l'origine de la paille pour boisson puisque la première qui ait été créée était en paille de blé. Parmi les pailles réutilisables, nous proposons des pailles en bambou, en verre, en inox et en silicone. 

Il y a un réel manque d'information autour des alternatives existantes.

Pourquoi ces pailles-là n'ont pas plus de succès auprès des professionnels ? 

D'une part parce que la loi n'est pas encore officielle. D'autre part, il y a un réel manque d'information autour des alternatives existantes. Il y a beaucoup de notoriété autour de la paille en papier mais les nombreuses autres pailles que nous proposons ne sont pas très connues. Nous nous sommes aperçus en créant l'entreprise que les professionnels ne savent pas vers qui se diriger pour accéder à ces articles. C'est pourquoi notre rôle est aussi d'accompagner les entreprises dans leur transition écologique.

Y a-t-il un gros écart de prix entre ces pailles à impact écologique plus modérée et les pailles en plastique jetables ? 

La paille la plus économique que nous proposons et presque au même prix que les pailles en plastique : il s'agit de la paille en amidon de maïs. Ensuite, les coûts sont un peu plus élevés. Les pailles jetables coûtent entre un et treize centimes, pour les pailles comestibles notamment. Les pailles en bambou, quant à elles, sont vendues à partir de trente centimes et sont réutilisables durant un an ou deux. Celles en silicone sont réutilisables à vie. 

En 2020, ce marché devrait fortement évoluer : il y aura une réaction des professionnels mais aussi des distributeurs. Quel problème pourrait poser la consommation de neuf millions de pailles en amidon de maïs chaque jour ? 

Nos pailles en amidon de maïs sont composées à 70 % de ressources renouvelables : elles mettent moins de douze semaines à se décomposer. Il s'agit donc d'une réelle alternative écologique face aux pailles en plastiques qui mettent près de 500 ans à se décomposer ou face aux pailles oxo-biodégradables qui se décomposent en particules de plastique qui terminent dans les estomacs d'animaux marins. 

Ces pailles polluent moins, mais qu'en est-il de l'impact écologique de leur fabrication ?

Nous attachons de l'importance à ce sujet : nous faisons en sorte de nous entourer de partenaires qui respectent les normes européennes et sont conscients de leur impact sur l'environnement. Nous considérons que ces pailles sont, pour le moment, la solution qui répond le plus aux attentes écologiques. 

Parmi les pailles réutilisables, quelle est celle sur laquelle vous pariez le plus ? 

Celle que l'on valorise le plus et qui a le plus de bons retours est la paille en bambou, fabriquée à partir d'une ressource renouvelable donc, et qui est réutilisable, lavable et biodégradable. 

Une interview réalisée en partenariat avec France Inter. Pour écouter la chronique Social Lab cliquez ici : 

A lire aussi
Commentaires
Par Isabelle Samson - le 13/02/2019

J ai déjà remplacé mes pailles en plastiques par des pailles en bambou . Tellement plus pratique te zéro déchet.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.