Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

“Le premier geste écolo, c’est de changer de banque”

Green Got est une banque verte qui participe à financer la transition écologique.
©Maud Caillaux

Changer de banque pour sauver la planète ? C’est le projet de Maud Caillaux, co-fondatrice de Green Got, une institution bancaire qui permet de financer la transition écologique.

Et si les comptes courants des particuliers aidaient à lutter contre le changement climatique ? Entretien avec Maud Caillaux co-fondatrice de Green Got, une banque verte qui finance la transition écologique et énergétique. 

Les grandes institutions bancaires financent-elles le dérèglement climatique ?

Ces banques financent massivement les énergies fossiles : gaz, pétrole et charbon. Aujourd’hui, le premier geste écolo à notre échelle individuelle, c’est de changer de banque. Même 3 000 euros dans une grande banque française est équivalent à 1,5 tonne de CO2 émis chaque année. Les Français ont en moyenne 25 000 à 30 000 euros sur leurs comptes ce qui représentent 15 tonnes de CO2 émis en leur nom par an. 

Le choix d’une banque plus responsable devrait-il être une priorité pour les gens qui tentent de réduire leur impact ?

En moyenne, un Français émet entre 10 et 12 tonnes de CO2 par an et son argent émet à son tour entre 10 et 15 tonnes de CO2. Changer de banque est un geste important qui ne demande pas vraiment de sacrifier son confort. Peu importe où l’argent se trouve du moment qu’il est sécurisé. 

Changer de banque peut faire peur. Comment rassurer les consommateurs ?

Si Green Got fait faillite les fonds des particuliers ne seront pas affectés. Leur argent est sécurisé et garanti à la même hauteur que dans une banque traditionnelle. Pour ce qui est de l’aspect administratif, ce n’est pas insurmontable. Il existe une loi sur la mobilité bancaire qui permet d’aider les particuliers à changer de banque plus facilement. 

Quelle est la différence entre une banque traditionnelle et le modèle que vous proposez ?

Nous proposons un compte courant et bientôt une épargne sous forme d’assurance vie. L’argent du compte courant est bloqué donc il ne finance plus les énergies fossiles. Chaque fois qu’un client utilise sa carte, nous réorientons les frais que les marchands paient à la banque sous forme de dons aux associations et à des projets verts comme la préservation de la forêt amazonienne, la dépollution des océans et le développement des énergies renouvelables. Nous voulons offrir au client une manière de faire différente des autres banques. Les institutions bancaire ont été construites sur l’évolution industrielle ce qui explique leurs liens très forts avec les énergies fossiles. Nous voulons montrer qu’une autre manière de faire est possible et nécessaire. Dans dix ans, nous aimerions ne plus être la seule banque verte dans le paysage français.  

L’opacité est-elle une valeur importante ?

Notre valeur fondamentale est de mettre en avant notre impact car nous ne sommes pas encore parfait. Nous cherchons à être transparents et honnêtes. Nous mettons en place un “impact board”, où le client peut vérifier où va son argent. Il peut voir combien de mètres cube dans l’océan, il a aidé à dépolluer par exemple. Les particuliers nous payent six euros par mois. Cela nous permet de payer nos employés et nos infrastructures.

Proposez-vous des crédits ou des prêts immobiliers ? Qu’en est-il de la relation client ?

Nous ne faisons pas encore de crédits, mais cela fait partie de notre ambition. La relation humaine est au centre du projet Green Got. Nos conseillers tissent des liens avec les particuliers. Nous recevons, par exemple, des selfies de nos clients avec leurs cartes bancaires à la plage. Les usagers peuvent joindre une personne de l’équipe Green Got à n’importe quel moment.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs