Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Ikea va bientôt s'approvisionner... en plastique océanique

©Vytautas Kielaitis/Shutterstock

La chaine suédoise a annoncé mercredi 22 octobre avoir rejoint l'initiative NextWave, qui vise la valorisation des déchets plastiques avant leur entrée dans l’océan. 

"Les conséquences de la pollution plastique sont graves et IKEA est déterminé à contribuer à sa résolution de manière positive et proactive". Dans un communiqué publié mercredi 22 octobre, le géant suédois du meuble a annoncé avoir rejoint l'initiative NextWave, dont l'ambition est de lutter contre la pollution marine en promouvant notamment la collecte et le recyclage des déchets retrouvés à proximité des cours d'eau. L'objectif : empêcher ces derniers de rejoindre les quelque 86 millions de tonnes de plastique déjà présentes dans l'océan. 

"Grâce à NextWave, nous avons l'opportunité de collaborer avec d'autres entreprises et de développer un réseau mondial de chaînes d'approvisionnement en plastique océanique, tout en apprenant les uns des autres et en servant les intérêts de l'entreprise, de la communauté et de la planète", explique Lena Pripp Kovac, responsable du développement durable au sein du groupe.

A partir de ces déchets, Ikea compte fabriquer de nouveaux produits, dont les premiers prototypes devraient voir le jour en 2019. "Nous voulons faire du plastique océanique un produit d'avenir et prendre des initiatives pour empêcher le plastique de se retrouver dans l'océan, poursuit Lena Pripp Kovac. Nous espérons que cette adhésion débouchera sur de nouvelles connaissances et de nouvelles innovations et que nous pourrons inspirer d'autres entreprises à suivre."

En début d'année, le groupe avait déjà annoncé son intention de supprimer tous les produits en plastique à usage unique d’ici 2020, "un pas de plus" en vue de devenir une entreprise circulaire à l'horizon 2030.