Entreprises

Chanel n'utilisera plus de peaux exotiques dans ses collections

©ALIZEE PALOMBA / ONLY WORLD / ONLY FRANCE /AFP

Terminé, les peaux exotiques dans les collections Chanel. La célèbre marque de luxe française a annoncé mardi 4 décembre qu'elle cesserait désormais d'en utiliser dans ses collections de mode et de maroquinerie.  

"Il est de plus en plus difficile de se procurer des peaux exotiques correspondant à nos exigences en matière éthique. Aujourd’hui, un sac exotique doit sa valeur essentiellement à sa matière première et peu à la main. Nous allons privilégier la création, beaucoup le savoir-faire, les finitions, pour obtenir des objets d’exception à partir de matières nobles dont nous maitrisons complètement le sourcing", précise la maison de couture dans un communiqué. Les futures collections de la marque n'inclueront donc plus de crocodile, de lézard, de serpent, ou de galuchat.

Une annonce encouragée 

Si la Fondation 30 Millions d'amis dit encourager cette décision, cette dernière déplore cependant "qu'aucun engagement n'ait encore été pris par l'enseigne concernant la fourrure", "à l’instar d'autres marques comme récemment Jean-Paul Gaultier, Gucci, Versace et Furla en mars 2018". Le plus sûr, selon la Fondation, reste de "préférer les marques qui refusent clairement la fourrure et les peaux exotiques : elles sont désormais de plus en plus nombreuses dans le secteur du luxe comme dans celui du prêt-à-porter".

L'association de défense des droits des animaux PETA France crie pour sa part victoire. "Cela fait suite à plusieurs décennies de pression de la part des affiliées de PETA, appelant Chanel à choisir des matières tout aussi luxueuses pour lequel aucun animal n’a souffert ni été tué", rappelle l'association, qui ajoute qu'il est "grand temps pour les autres grands noms de la mode, tel que Louis Vuitton, de suivre cet excellent exemple et de s’accorder aux mœurs actuelles, de plus en plus opposées à la souffrance animale."