Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Cette marque de cosmétiques coche toutes les cases : bio, végan, zéro déchet

Alors qu’il gérait déjà une entreprise, Nil Parra a décidé de se lancer dans cette nouvelle aventure baptisée "Comme Avant", avec sa compagne, dans la cité phocéenne.
©Comme Avant

Une entreprise qui vend des cosmétiques naturels peut-elle se dire "engagée" ? Évidemment, beaucoup d’autres critères sont à prendre en compte, et parmi ceux-ci le fait de ne pas inciter à la surconsommation et de traiter ses salariés avec équité et transparence…  Fondée il y a trois ans, l’entreprise "Comme Avant" semble l’avoir bien compris.

Une entreprise, c’est comme une famille. Et parfois c’est même une vraie famille qui la met sur pied et la fait évoluer. À 30 ans, en 2017, le Marseillais Nil Parra et sa femme se sont décidés à lancer leur projet, spécialisé dans les cosmétiques naturels et véganes, après une véritable prise de conscience. "Notre fils est né il y a trois ans, raconte Nil Parra. C’est évidemment un chamboulement dans la vie d’un adulte, ça change les priorités. Il a eu des problèmes de peau quasiment dès la naissance : des plaques rouges, des plaques d’eczéma… Ma femme étant alors déjà consommatrice de produits bio, nous avons tenté plusieurs choses mais sans résultat. Dans mes études, j’avais déjà fait de la saponification. J’ai donc fini par fabriquer un savon moi-même, avec 100 % d’huile d’olive bio : c’est ce qu’on appelle un savon de Castille, l’ancêtre du savon de Marseille". En quelques jours, les problèmes d’eczéma de son fils étaient déjà presque de l’histoire ancienne.

Fabrication des savons "Comme Avant" à Marseille.
©DR

"Son baptême a eu lieu peu de temps après et au lieu d’offrir des dragées aux invités, j’ai offert des petits morceaux de savon. Une semaine après, j’ai eu des retours d’amis qui nous ont dit par exemple ne plus avoir d’eczéma dans le cou après l’avoir utilisé", se souvient le jeune père. Ce dernier leur a expliqué avoir fabriqué ses savons en gardant les propriétés de l’huile : c’est le principe de la saponification à froid. "Au lieu de chauffer comme pour le savon de Marseille, la fabrication se fait à froid. Et en plus de cela j’ai rajouté un surgras, c’est-à-dire que j’ai mis plus d’huile que nécessaire, c’est presque comme si on se rajoutait de l’huile d’olive sur la peau".

Nous avons peu à peu développé une gamme simple et universelle : pas de parfums, pas de colorants, pas d’huiles essentielles. 

Transition personnelle puis communautaire

Alors qu’il gérait déjà une entreprise, Nil Parra a décidé de se lancer dans cette nouvelle aventure baptisée "Comme Avant", avec sa compagne, dans la cité phocéenne. "Ça a été le début de toute une histoire de transition pour moi, qui utilisait alors du gel douche violet du supermarché ! Chaque fois qu’on a franchi une étape avec ma femme, on l’a partagée sur les réseaux sociaux et notre communauté a grandi comme ça : cela a amené les gens à faire leur transition en même temps que nous, précise le fondateur. Nous avons peu à peu développé une gamme simple et universelle : pas de parfums, pas de colorants, pas d’huiles essentielles". 

L’une des particularités de "Comme Avant" est que l’entreprise ne propose pas différentes variantes pour un même produit. "Il n’y a qu’un savon, qu’un shampoing, nous avons trouvé les ingrédients qui nous correspondent le mieux, mais nous ne ferons pas d’autres versions, ou à la limite nous les améliorerons. Par exemple, nous venons de sortir un déodorant, nous avions une version en poudre qui était au bicarbonate et nous passons sur une version solide et rechargeable sans bicarbonate. Au bout de trois ans, nous avons six produits et pas plus". 

La gamme des produits "Comme Avant".
©DR

Savon à l’huile d’olive saponifié à froid avec 7 % de surgras, shampoing à l’huile d’argan et au rhassoul, crème au beurre de karité, dentifrice au siwak, démaquillant à l’huile de jojoba, déodorant au beurre de cacao… Et c’est tout. On les trouve dans les deux boutiques de l’entreprise à Paris et à Marseille (bientôt aussi à Toulouse), ou directement en ligne, tous les essentiels d’une routine de soin zéro déchet (emballages en papier kraft biodégradable qui ne contient pas de plastique), labellisés "Slow Cosmétique", "Vegan Society" et "COSMOS".  

Au sein des locaux marseillais de l’entreprise, on retrouve à la fois les bureaux, le service client, le marketing, le commerce, tout le circuit de production, les expéditions... "Nous fabriquons nos produits sur place, nous ne les faisons pas faire par un laboratoire et ainsi, nous les connaissons tous par cœur", remarque Nil Parra.

Transparence et fonds de dotation

Au-delà d’avoir monté une entreprise qui n’est pas tournée vers la surconsommation, avec une gamme courte, Nil Parra et sa femme ont également misé sur la transparence : "Nous sommes par exemple transparents avec nos employés sur la grille salariale, ce qui est très difficile en France, estime l’entrepreneur. Ainsi, il n’y a aucune compétition, pas de renégociation possible, mais nous essayons plutôt tous les six mois d’atteindre un nouveau palier sur la grille salariale. Si on arrive à faire un step, nous le faisons ensemble".

L'équipe de "Comme Avant" réunie.
©DR

Autre engagement de la marque : la création de fonds de dotation en janvier dernier, dans lequel est reversée une partie des bénéfices de l’entreprise. "Le but est d’acquérir un foncier de minimum 50 hectares, dans lequel nous allons protéger et préserver la biodiversité. Nous allons réaménager le terrain, par exemple s’il y a besoin d’abris pour les insectes ou de mares…  Le but étant de respecter la trame verte et bleue et donc de définir des zones tampons dans lesquels la faune et la flore vont pouvoir s’installer avant d’arriver dans une zone beaucoup plus naturelle et sauvage."

Des actions concrètes, des produits qui ont le moins d’impact possible sur l’environnement, de la transparence, des salariés choyés… L’entreprise idéale du "monde d’après", en somme ?

En partenariat avec Comme Avant

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

©ID, l'Info Durable

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.