Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

justice

Urgence climatique : la justice juge "légitime" les décrochages de portraits présidentiels, le parquet fait appel

©LOIC VENANCE / AFP

Lundi 16 septembre, le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé deux militants écologistes qui comparaissaient pour "vol en réunion" après avoir décroché un portrait présidentiel dans une mairie lyonnaise. Contre la position du parquet - qui a annoncé faire appel de la décision -, le juge a retenu "l'état de nécessité" et le "motif légitime". 

Si le vol a bel et bien été caractérisé, les deux prévenus ont toutefois été relaxés. C'est une décision inédite qu'a pris le juge du tribunal administratif lyonnais. Alors que deux "décrocheurs" de portraits présidentiels, Fanny Delahalle et Pierre Goinvic, comparaissaient pour "vol en réunion" le 2 septembre, la justice a retenu le caractère "légitime" de leur action, ainsi que "l'état de nécessité". 

Rappel des faits

Les faits qui leur étaient reprochés remontent au 21 février dernier : les deux activistes, accompagnés d'une vingtaine d'autres personnes, ont pénétré dans les locaux de la mairie de 2ème arrondissement de la ville pour décrocher et dérober la photo officielle du président Emmanuel Macron. Le jour de l'audience, une amende de 500 euros avec sursis avait été requise, au motif que ce vol "ne règle en rien le dérèglement climatique", estimait la procureure Rozenn Huon.

Ce lundi 16 septembre, le juge Marc-Emmanuel Gounot a finalement rendu son délibéré - publié notamment sur Reporterre. Estimant que plusieurs éléments ont permis de retenir le caractère "légitime" du vol, "l'état de nécessité" a été retenu au nom de l'urgence climatique. Cette notion juridique rarissime atteste du caractère inédit de cette décision, d'ailleurs qualifiée d'"historique" par le collectif militant ANV-COP21.

Le parquet fait appel

Le soir même, le parquet a annoncé faire appel de cette décision ; une position qui ne tire pas encore d'affaire les deux prévenus. Une nouvelle procédure judiciaire va avoir lieu afin de rejuger les deux "décrocheurs".

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail.

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.