Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

idées pratiques

Que planter et semer en juin?

En juin, le soleil est installé pour de bon, ce qui permet d'entreprendre à plus long terme dans son potager.
©Rawpixel.com/Shutterstock

Au mois de juin, tous les espoirs sont permis pour son potager : les mauvais jours sont définitivement terminés, et l'allongement de la durée des jours permet une croissance rapide des plantes. 

Avec juin et l’été qui arrive au milieu du mois, les coups de froid ne sont plus à craindre, ce qui laisse tout le loisir de travailler dans son potager et d’y faire des projets au long terme. Le soleil fait des apparitions de plus en plus régulières, et avec lui de nouvelles activités deviennent possibles au jardin, aussi bien dans la continuité de celles entreprises plus tôt dans la saison que pour préparer l'été à venir.

Nouveaux venus et anciens

En ce mois de juin, il est temps de repiquer les semis réalisés plus tôt dans la saison, principalement sous un toit. Tomates, poivrons et piments, poireaux, mais aussi choux et salades gagneront désormais à bénéficier de plus d’espace pour se développer au soleil.

Quant aux semis de pleine terre et dont la croissance est plus avancée, il faudra procéder à l’éclaircissage, c’est-à-dire à la sélection des plants les plus vigoureux, en se débarrassant des moins viables, pour éclaircir les rangs. Pour les plants de pleine terre au stade de croissance encore supérieur, tels que ceux de tomate ou de concombre, il devient nécessaire de les tuteurer sans quoi ils risquent de casser. Quant aux plants de pomme de terre, ils gagnent à être buttés pour que leur développement soit favorisé.

Le temps de la récolte est venu pour certains légumes : des pois, la plupart des alliacées (de l’ail à la ciboulette en passant par l’échalote), des pommes de terre nouvelles, mais aussi des tomates ou des fruits rouges là où le soleil a été au rendez-vous. On pourra également semer à l’extérieur des légumes plus tardifs, qui seront récoltés en fin d’été ou en début d’automne. C’est le cas des choux fleurs d’automne, des choux de Bruxelles, des courges ou encore des betteraves.

Arrosage et mauvaises herbes

Avec le retour des températures élevées et la durée d’ensoleillement qui s’allonge, la question de l’arrosage commence à se faire de plus en plus importante. Suivant le volume des précipitations, on aura tendance d’une fois par jour (en particulier pour les semis, en pleine croissance) à une fois par semaine pour ses légumes, en veillant, si possible, à le faire le soir pour limiter l’évaporation de l’eau et donc son gaspillage.

Autre sujet de saison : les mauvaises herbes sont désormais très prospères. Un binage régulier dans le potager restera donc de mise pour les enlever régulièrement et empêcher qu’elles n’empiètent sur les cultures.

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs