Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Plus d'écologie dans les programmes scolaires ?

©Terra Nova/Flickr

L’écologie pourrait faire son apparition dans les manuels scolaires, c’est le projet de l’association Water Family qui souhaite en faire une matière principale. Entretien avec Gilles Boeuf, professeur de physiologie à Sorbonne Université, qui nous rappelle que nous faisons partie du vivant.

Professeur et Conseiller scientifique pour Water Family, Gilles Boeuf explique pourquoi il est important que les enfants s'imprègnent d’écologie de la maternelle jusque dans leurs études supérieures.  

Est-ce que les scientifiques recommandent d’ajouter l’écologie au programme ?

L’écologie est la plus belle des sciences. C’est la science des relations entre tous les êtres vivants. Je m’intéresse à toutes les associations qui tentent de remettre ces considérations dans les programmes. Mon rôle en tant que scientifique est de donner des bases à cette demande. Je parle d’écologie scientifique et non pas d’écologisme. 

Que signifie intégrer l’écologie au cursus scolaire ? 

On apprend aux enfants à lire et à compter, puis ils apprennent l’Histoire, la Géographie, la Physique, la Chimie et la Biologie. Il s’agirait donc de dire à nos enfants dès leurs plus jeunes âges qu’ils font partie du vivant. Aujourd’hui, l’humain à oublié qu’il était vivant. Il s’en rappelle seulement lorsqu’il est malade et qu’il souffre. Nous sommes vivants, nous sommes la biodiversité. C’est le rôle du scientifique de dire que l’écologie doit être une discipline fondamentale au même titre qu’apprendre à lire et à compter. 

Aujourd’hui, l’écologie est une discipline transversale dans les programmes. Est-ce suffisant ?

Ce n’est pas suffisant. En France, contrairement aux pays anglo-saxons, nous confondons écologie et écologisme. Il existe des écologistes qui sont des  militants politiques. Il y a même un parti (Europe Écologie Les Verts) qui joue un rôle dans le monde politique, social et associatif. Mais, il convient de parler de l’écologie en tant que science. L’écologie est apparue avec le vivant, il y a 4 millions d’années dans l’océan ancestral.

L’écologie devrait être une matière à part entière et les parents pourraient même apprendre avec leurs enfants. L’écologie est tellement importante dans nos relations de tous les jours, avec les arbres, les brins d’herbe et ce que l’on mange . Avant de manger une pomme, il faut réfléchir à ce qu’elle est. Si chacun avait dans la tête ces enseignements, nos relations avec la nature seraient vraiment très différentes. Plus l’on fait admettre aux gens qu’ils font partie du système, plus ils vont s’en occuper. Pourquoi détruit-on notre environnement ? Parce que nous avons oublié que nous en faisions partie. On partage les deux tiers de notre ADN codant avec les bananes, la vigne ou encore des microalgues. L’humain est une construction écologique, il est important qu’il le comprenne dès son plus jeune âge. Les jeunes se tournent de plus en plus vers ces informations.

Qu’est-t-il possible de faire avec des maternelles autour de l’écologie ?

Il faudrait d’abord les emmener sur le terrain. L’enseignement des sciences de la vie ne se fait pas uniquement dans les salles de classes. Les élèves doivent par exemple, éxplorer des falaises pour trouver des fossiles et se rendre compte qu’il y avait la mer là où ils vivent aujourd’hui. Il faut amener les enfants à réfléchir à ce qu’ils sont. Ils devront voir des images de bactéries présentes sur le corps. Il faut leur expliquer ce qu’est la culture de l’impact. Ils doivent savoir que ce n’est pas normal d’avoir tous les jours de l’année des mangues ou des bananes, il y a des saisons. Il faut accepter que nous sommes nous même vivants. Par exemple, un lit humain le matin, parce qu’on y a dormi, est rempli de 2 millions d'acariens. Les enfants sont horrifiés par ces images, ils trouvent ça moche.

Intégrer l’écologie à l’école, est-ce une question pertinente dans les débats présidentiels actuels ?

Water family veut faire de l’écologie dans les écoles, un sujet politique. Certains ne seront pas intéressés car ils ont oublié qu’ils étaient vivants. Mon regard ne dépasse pas la question scientifique. Le scientifique n’est pas là pour décider, mais pour proposer les meilleures solutions pour résoudre des problèmes. 

Chaque parti politique devrait faire de l’écologie. Cela ne devrait pas être uniquement l’apanage des écologistes. Nous ne sommes pas là pour sauver la planète mais pour que l’humain retrouve de l’harmonie dans ses modes de vie et ses relations aux autres. L’écologie est une science plurielle, les sciences humaines et sociales y ont leur place. Chaque changement environnemental a un impact sur la société. C’est important d’expliquer cela aux plus jeunes.

Une interview réalisée en partenariat avec France Inter. Écoutez la chronique Social Lab ici.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi
Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs