Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Plan de relance : ces métiers d'avenir pour soutenir la transition

4 millions de personnes travaillaient dans les emplois de l’économie verte en 2017 selon les chiffres du gouvernement.
©nostal6ie/Shutterstock

Sur les 100 milliards d’euros consacrés au plan de relance post-COVID, 30 milliards vont servir à la transition écologique. Une somme dédiée au "verdissement” de l'économie qui pourrait avoir un impact positif pour certains emplois liés à l’environnement et au climat.

Début septembre, l'exécutif a annoncé les détails de son plan de relance économique d'après-crise : 100 milliards d'euros sur deux ans, dont 30 réservés à la transition écologique. Impacté par la pandémie, le gouvernement entend également soutenir et faciliter l’accès à l'emploi. De quoi relancer l’intérêt pour certains métiers d’avenir dans le secteur de l’environnement, autrement dit des "métiers verts". Selon le ministère de l'Economie, ils concernent "0,5 % de l'emploi total", soit un ensemble de 140 000 personnes. Voici une liste non-exhaustive de ces emplois "verts" :

Chef de produit innovation durable

Le rôle du chef de produit innovation durable est de (re)penser les produits ou les services d'une entreprise afin qu’ils soient le plus durable possible. Les accompagner dans une transition avec l‘objectif de réduire leur impact environnemental. Le chef de produit innovation durable prend également en compte les différents facteurs de fabrication, rentabilité ou encore attractivité du service ou produit.

Formation conseillée : bac +5, master en marketing, école de commerce, école d'ingénieur...

Chef de projet Haute Qualité Environnementale

Appelé chef de projet HQE ou chef de projet environnement, son rôle est de trouver des solutions pour améliorer le bilan environnemental de la structure ou des locaux dans lesquels il se trouve. Ainsi que concevoir des plans pour les projets à réaliser en vue d'une construction plus durable. Il est amené à travailler sur différents secteurs (aspect sanitaire de la structure, nuisance du chantier, confort, matériaux utilisés pour la construction, approche énergétique…).

Formation conseillée : bac +5, cursus scientifique, école d'architecture, diplôme d'ingénieur ou équivalent avec spécialisation en bâtiment, dans le domaine environnemental ou de l'énergie...

Chef de projet énergies nouvelles

Le chef de projet énergies nouvelles (ou chargé d’affaires énergies renouvelables, chef de projet éolien ou encore chef de projet centrale solaire) est un spécialiste des énergies renouvelables. Son rôle est de créer, développer ou gérer des projets liés à la production d'électricité tout en cherchant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Ce qui inclut le solaire ou l'éolien. Polyvalent, il s'occupe autant de la partie administrative (choix du lieu d'installation, évaluation du terrain, permis de construire…) que de la réalisation et coordination des travaux.

Formation conseillée : bac +5, diplôme d'ingénieur spécialisation en énergies renouvelables, génie énergétique, environnement...

Energy manager

Un energy manager dit consultant green IT ou économe de flux, est chargé d'améliorer et optimiser les consommations énergétiques d'une structure ou espace de collectivité (habitat collectif, immeuble de bureau, grande surface…). Il s'occupe de réduire la facture énergétique en prenant en compte les déchets, flux du chauffage, de faire des achats plus responsables (des postes d'acheteur responsable, durable sont même créés dans certaines grandes entreprises).

Formation conseillée : bac +5, diplôme d'ingénieur spécialisation en génie énergétique ou dans le bâtiment...

Ingénieur efficacité énergétique des bâtiments

Ce travail consiste à étudier les bilans carbone et performances énergétiques des bâtiments, à trouver des solutions pour diminuer la consommation d’énergie et/ou intégrer des énergies renouvelables à la structure. En collaboration avec les maîtres d’ouvrage qu’il accompagne, l’ingénieur efficacité énergétique des bâtiments est tant sur le terrain que dans les bureaux.

Formation conseillée : bac +5, diplôme d'ingénieur spécialisation dans le bâtiment, en génie civil/énergétique/thermique, environnement, éco-matériaux...

Pour retrouver certains de ces métiers plus en détail et bien d’autres, direction l’Étudiant.fr qui les a répertoriés, site Internet spécialisé dans l'orientation, la formation et les études.

Retrouvez la chronique des solutions d'ID chaque lundi à 10h20 sur RCF, ou dans le player ci-dessous :

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique "Bébé (aussi)  sera écolo"  ! 68 pages d’idées pratiques, d’astuces, de conseils et de témoignages de parents et d’experts pour aider les jeunes parents à accueillir bébé en mode «  durable  » et à allier écologie et économies. 

Commandez dès à présent votre exemplaire sur notre boutique en ligne. 

Merci ! #TousActeurs.