Entreprises

Économie sociale et solidaire : le réseau France Active permet à des chômeurs de réussir

©GaudiLab/Shutterstock

Près de trois entreprises sur quatre créées avec l'aide du réseau associatif France Active sont toujours en activité au bout de quatre ans alors que près de 90 % des bénéficiaires aidés étaient au chômage ou sans activité, selon une enquête publiée mercredi 12 décembre.

Acteur de l'économie sociale et solidaire, France Active a soutenu en 2017 quelque 7400 entrepreneurs à l'aide de 303 millions d'euros, constitués aux deux tiers de garanties bancaires, et pour le reste de prêts à taux zéro et d'investissements dans des entreprises (26 millions pour ce dernier poste, en hausse de 45 % sur un an).

Avec un taux de survie de 74 % à 4 ans, les entreprises à projet social ou environnemental soutenues par France Active font 10 points de plus que la moyenne nationale des entreprises, selon les réponses fournies par plus de 5700 d'entre elles qui avaient été soutenues en 2014. De plus, le nombre d'emplois créés par ces nouvelles entreprises s'élève en moyenne à 4,5 au bout de trois ans, de loin supérieur à la moyenne nationale qui est de 2,9 emplois.

"On s'astreint à aller chercher des projets là où ils sont les plus compliqués. On ne va pas sélectionner ceux qui trouvent un financement de manière naturelle", a déclaré à l'AFP Denis Dementhon, directeur général de France Active. Pour autant "on n'envoie pas les gens dans le mur, si on les soutient, c'est qu'ils ont des chances raisonnables de succès".

En plus du financement, "on va essayer de mettre en relation les nouveaux entrepreneurs qui arrivent soit avec des acteurs de l'économie sociale, soit avec des associations qui vont pouvoir se mettre en synergie avec eux", selon M. Dementhon.

"On a des entrepreneurs qui sont plutôt loin des réflexes entrepreneuriaux parce qu'ils créent (leur société) plutôt par nécessité" et, "pour certains d'entre eux, la volonté de faire plus" pour mettre en pratique leur engagement social ou écologique, indique encore le responsable. Au-delà de l'aide aux très petites entreprises (TPE), France Active soutient aussi quelques groupes de dimension plus importante comme Activa, un groupe actif dans l'insertion des personnes en difficulté ou handicapées qui compte plus de 4000 salariés, ou encore le groupe coopératif d'énergies renouvelables Enercoop.

Avec AFP.