Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

id d'ailleurs

Sénégal : avec son projet de ville verte, le chanteur Akon mise sur l'écotourisme 

©miguelca/Shutterstock

Les contours de la ville durable pensée par l'artiste Akon se dessinent au Sénégal. Futuriste et entièrement verte, celle-ci devrait s'étendre sur 800 hectares au sud de Dakar. 

Tous les héros ne portent pas de cape. Exit les studios de musique, les concerts, les promos d'album, Akon investit désormais dans l'écotourisme. Le chanteur américano-sénégalais a annoncé le 13 janvier dernier la signature d'un protocole d'accord avec le ministère du Tourisme au Sénégal. Un terrain de 800 hectares lui aurait été accordé pour sortir de terre un village entièrement responsable. 

Dans les tuyaux depuis plusieurs années, le projet devrait s'appeler "Akon City", ville verte alimentée aux énergies renouvelables et dans laquelle circulera l'Akoin, une cryptomonnaie créée par l'artiste en 2018, selon ses dires. Le but : assurer une sécurité monétaire aux pays africains, stimuler le micro-échange et la stabilité financière par-delà les frontières du continent. 

La future ville, dont les contours sont pour l'heure encore flous, devrait se situer dans l'actuel village de Mbodiène au sud de Dakar. Selon CNN, elle pourrait être inspirée de "Wakanda", pays africain fictif et futuriste imaginé dans le dernier Marvel, Black Panther. "Il n'y a rien dans ce film que l'Afrique n'ait pas les moyens de créer", avait-il déclaré, dévoilant en août dernier un titre évocateur intitulé "Wakonda".

À la mi-février, l'entrepreneur a confirmé l'avancée du projet auprès de TMZ, annonçant que les détails d'agencement seraient prochainement dévoilés sur YouTube dans une vidéo en 3D. "Nous avons obtenu le terrain", a-t-il confirmé auprès du média américain avant de préciser : "Je veux que tout soit basé sur la technologie de demain et sur la façon dont elle sera construite pour notre avenir car toutes les dernières technologies sont désormais tous des instruments, des minéraux et des ressources provenant d'Afrique. Donc nous pouvons tout construire sur le continent africain sans avoir à externaliser quoi que ce soit".

De la musique à l'humanitaire

Habitué des premières places aux charts mondiaux, notamment dans les années 2000, Akon, né Alioune Badara Thiam, a mis depuis des années son succès musical au service de plus grandes causes. Humanitaire au Sénégal, développement économique dans toute l'Afrique, l'artiste de 46 ans a par exemple lancé en 2015 le projet "Akon Lighting Africa", pour financer l'énergie solaire sur le continent. 

Dans une récente interview aux Etats-Unis pour Radio Power 106 FM, l'artiste a déclaré : "Si tu es assis sur un milliard de dollars à la banque, alors qu’il y a tous ces gens qui souffrent et se battent pour leur survie, c’est complètement fou pour moi, c’est du gâchis". Selon ses mots, la construction d'Akon City devrait prendre une dizaine d'années. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire :  Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et profiter d’un tarif préférentiel en préventes, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.