To do du week-end

La Croix-Rouge lance son festival pour repenser l’engagement

Ce week-end se tient le premier grand festival de l’innovation sociale organisé par la Croix-Rouge, "Tous Engagés".

Ces 22 et 23 juin au parc de la Courneuve (Dugny), bénévoles, salariés, étudiants, entrepreneurs sociaux, élus mais aussi chercheurs et citoyens se réunissent pour réfléchir ensemble à l’engagement de demain. Au programme : près de 40 conférences et débats, un “village” de projets innovants, un hackathon, une soirée concert…

Interview avec le directeur général de la Croix-Rouge française, Jean-Christophe Combe.

On peut être une vieille dame de 150 ans comme la Croix-Rouge et rester agile…"

Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge depuis juin 2017.
©DR

Que recouvre la notion d’engagement selon vous aujourd’hui ?

Toutes les enquêtes montrent que les Français ont envie d’agir. Mais plus de la même façon qu’il y a encore dix ou vingt ans, avec des gens qui venaient, pleins de bonne volonté, consacrer 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, à des grandes associations comme nous ; aujourd'hui les gens veulent s'engager de façon ponctuelle, sur des projets concrets et avec un fort impact. On est vraiment passé dans la génération des changemakers. Ça nécessite de faire évoluer les missions et la façon dont on les met en œuvre : on s'appuie sur des outils digitaux, on propose des missions simples, visibles, dont on est en capacité de mesurer l’impact ; on implique aussi beaucoup plus nos bénévoles, nos salariés, nos volontaires et nos partenaires dans l’élaboration des réponses et des projets – parce que l'innovation sociale, dans sa méthodologie aussi, doit être inclusive.

Pour nous, l’engagement associatif est essentiel. Notre point fort aujourd'hui, par rapport au monde de l'entrepreneuriat social de façon générale, c'est notre réseau : 1600 implantations partout en France, et une communauté extrêmement riche, de plus de 100 000 acteurs. On est convaincu que notre modèle a beaucoup plus de force qu’une réponse qui viendrait d’une collectivité, d'une entreprise publique, des pouvoirs publics, ou même d'une entreprise en tant que telle, parce qu’on y apporte cette dimension d’engagement volontaire, citoyen, que n’ont pas forcément les autres acteurs et qui permet aussi d'agir sur la cohésion de la société.

Quelle est l’ambition du festival Tous Engagés ?

Début 2017, la Croix-Rouge a décidé d’accélérer sa stratégie en matière d’innovation sociale. Je dis bien “accélérer”, parce que l’innovation sociale est déjà présente dans son ADN, depuis la création du Mouvement Croix-Rouge au milieu du 19e siècle jusqu’à l'invention des premières écoles d'infirmières, des premiers réseaux de secours, etc. Aujourd'hui, avec ce festival, on souhaite embarquer l’ensemble des acteurs de notre organisation – forte de ses 60 000 bénévoles, 18 000 salariés et 20 000 étudiants de nos écoles d’infirmières – dans cette dynamique-là. On y a aussi invité nos partenaires, parmi lesquels le groupe mutualiste Vyv, le syndicat d'employeurs du social et médico-social Nexem, mais aussi des entrepreneurs sociaux, des entreprises de la tech, et des acteurs institutionnels.

Il y a aussi un vrai enjeu derrière tout cela : montrer qu'on peut être une vieille dame de 150 ans comme la Croix-Rouge et rester agile, que des acteurs traditionnels du monde associatif sont en capacité aujourd'hui de se transformer pour rester pertinents dans un champ qui est devenu de plus en plus concurrentiel. Et continuer ainsi à maximiser l’impact social de nos activités.

Accueil social dans une antenne bénévole de la Croix-Rouge française.
©DR

Quels sont les grands temps forts de l’événement ?

Il y a d’abord une grande scène “inspirante” où des grands témoins vont présenter les enjeux auxquels on doit faire face aujourd'hui : cela va d'intellectuels, d'économistes comme Nicolas Bouzou, à des institutionnels comme Nicolas Hulot sur la transition écologique ; des personnalités de notre mouvement, dont le président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge ou le directeur général du CICR ; des entrepreneurs sociaux aussi, comme le fondateur de Makesense, Christian Vanizette. Il y a également des scènes secondaires sur lesquelles se tiendront des débats, pour provoquer un peu d'émulation, d'échanges.

Dans le “village”, on va présenter des projets innovants – pour montrer que l'innovation se fait déjà au quotidien, sur le terrain, dans nos unités locales et dans nos établissements. À la Croix-Rouge, on a notamment développé des dispositifs mobiles, “Croix-Rouge sur roues”, pour faciliter l’accès à la santé en zone rurale ou en ville. En termes de développement durable, on a renouvelé notre approche de la distribution des vêtements en créant des “vestiboutiques”, qui permettent de mieux recycler le textile, d'intégrer des personnes en situation d'insertion sociale et de faire la promotion des gestes pour protéger l’environnement. On a également pensé des formats sympas : former aux premiers secours avec des casques de réalité virtuelle pour se mettre en situation, par exemple ; ou encore un “tribunal des générations futures” sur la thématique un peu provocatrice "Faut-il supprimer les associations ?" Je vais m’y retrouver face à Jean-Marc Borello

Et la suite pour aller plus loin ?

Cet événement marque un départ, c’est le premier élément visible de notre processus de transformation et d’accélération de l’innovation sociale à la Croix-Rouge : à la rentrée, on va créer un campus Croix-Rouge. L'idée là aussi, c'est de commencer à sourcer des projets et des acteurs : déjà en interne, avec un programme d'intrapreneuriat ; deuxièmement, avec un excubateur, pour aller dénicher, dans les grandes entreprises, des projets dans le domaine de l’innovation sociale qui ont besoin d’un accompagnement et d’un financement pour être testés leur projet puis changer d’échelle ; enfin avec un accélérateur de start-up en tant que tel. Il n'y a pas de clivage entre les modèles, il faut apprendre à coopérer !

Festival Tous Engagés
Vendredi 22 juin de 14h à 23h
Samedi 23 juin de 10h à 17h
Parc de la Courneuve, Aire des Vents
5 avenue du Maréchal Leclerc de Hautecloque 93440 Dugny
Pour plus d'informations, cliquez ici.

Retrouvez toutes nos propositions de sorties culturelles (et durables) dans notre agenda participatif. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.