Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

id d'ailleurs

Italie : des sculptures de marbre pour lutter contre le chalutage illégal

Immersion d'une statut de marbre pour lutter contre la pêche au chalut.
©Casa dei Pesci

En Toscane, un militant écologiste, Paolo Fanciulli et un sculpteur, Massimo Catalani ont coopéré dans la création, en 2012, d’une association de préservation des fonds marins du littoral de la Maremme : Casa dei pesci. 

"Des monuments pour l’éternité", c’est le nom qui a été donné à ce projet de sculptures immergées. Grace à des dons ainsi qu’à la participation d’artistes sculpteurs italiens, l'association Casa dei pesci - fondée par le militant écologiste, Paolo Fanciulli et l'artiste Massimo Catalani - permet de favoriser le repeuplement du littoral de la Maremme. Des blocs de marbre de Carrare, impropres à la fabrication de plaques, sont revalorisés pour sculpter les œuvres immergées au large de la ville portuaire de Talamone. 

La trentaine de sculptures immergées a vocation à lutter contre le chalutage illégal en entravant les filets de pêche qui raclent les fonds marins du plateau continental. Ainsi, les poissons sont préservés de même que la Posidonie, cette plante à fleur aquatique endémique de la Méditerranée.

L’herbier de posidonie est essentiel à la conservation de l’écosystème. Tout d’abord, parce que ce n’est pas une algue, mais une plante qui absorbe le CO2 en effectuant sa photosynthèse. De plus, elle nettoie l’eau en absorbant les sédiments. Ensuite, cet herbier abrite plusieurs types d’habitat dont celui des algues et des poissons juvéniles qui se cachent dans ses feuilles. Il est aussi un garde manger important pour les poissons "brouteurs", les oursins, les crabes, les étoiles de mer, les sèches et les éponges. Enfin, l’enchevêtrement de ses racines dans le sous-sol marin permet le maintien des littoraux, et la préservation du lieu de développement optimal pour les vers, les mollusques et les poissons qui y construisent leur nid pour frayer. 

S’il est nécessaire de préserver la Posidonie, c’est parce qu’elle est dotée d’une croissance lente ce qui rend l’espèce fragile et plus exposée à l’extinction. Des techniques de mouillages spécifiques pour les bateaux ainsi que l’interdiction de la pêche au chalut sont des pistes à privilégier. Casa dei pesci apporte sa contribution en créant un véritable musée sous-marin qui sensibilise à la préservation du littoral toscan de la Maremme.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.