Le chiffre

Plus de la moitié de la surface des océans touchée par la pêche industrielle

©photoneye/Shutterstock

Selon une nouvelle étude publiée dans Science, la pêche industrielle couvre plus de 55 % de la surface des océans, soit quatre fois la superficie exploitée pour l'agriculture.

A l'heure de la semaine de la pêche responsable, un nouveau chiffre vient révéler l'ampleur de l'impact de l'activité humaine sur les océans. Selon une étude publiée vendredi 23 février dans la revue Science, plus de la moitié des mers du monde est exploitée par la pêche industrielle, couvrant une superficie quatre fois supérieure à celle utilisée pour l'agriculture mondiale.

Des résultats obtenus par les scientifiques du Global Fishing Watch grâce à l'utilisation de données satellitaires, qui leur ont permis d'examiner quelque 22 milliards de points de données de localisation de navires pour plus de 70 000 bateaux de pêche industrielle entre 2012 et 2016. Conclusion, les grands chalutiers ratissent au moins 55 % de la surface des océans, soit 200 millions de km2, contre 50 millions de km2 exploités pour l'agriculture. Un chiffre a minima, puisque certaines zones ne sont pas couvertes par les satellites. Les petits navires, non équipés de transmetteurs, sont aux aussi exclus des résultats.

Autre constat soulevé par l'étude, les flottes de seulement cinq pays, la Chine, l'Espagne, Taiwan, le Japon et la Corée du Sud, représentent plus de 85 % des grands chalutiers industriels. Les données recueillies par les chercheurs sont disponibles sur le site de Global Fishing Watch, qui propose une carte interactive pour observer les activités de pêche industrielle à travers le monde.