Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

reportage

Convention Citoyenne : le projet artistique Inside-Out tire le portrait des "150"

Des citoyens tirés au sort découvrent les collages à leur arrivée au CESE pour la 6ème session de travail, le 6 mars.
©Marie Grain-Paolini - ID

Jeudi 5 mars, les murs du Conseil Économique Social et Environnemental ont accueilli les premiers collages de portrait des 150 tirés au sort, membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. Dans le cadre du projet Inside-Out, à l’initiative de l’artiste JR et soutenu par le collectif On est prêt, l’œuvre recouvrira les parois de la rotonde pour un mois.

Les premiers collages ont eu lieu sous une pluie battante. Équipés de pinceaux de tapisserie et de sceaux de colle, et avec l’aide des ouvriers, quelques-uns des citoyens tirés au sort ont affiché leur portrait sur la rotonde du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE). L’artiste manque à l’appel mais cela n’entache en rien le plaisir des 150 à la découverte de leurs portraits, taille géante ! Le projet Inside-Out est une création de  l’artiste français JR, qui l’a lancé après avoir reçu le Prix TED en 2011. 

Des citoyennes tirées au sort, découvrent les portraits qui seront affichés sur les murs extérieurs de la rotonde.
©Marie Grain-Paolini - ID

L’œuvre prend vie à partir du premier collage, elle se développe et évolue au grès des ajouts, impossible de savoir ce qu’elle deviendra à l’avance. Une fois le collage terminé, sa vie suit son cours subissant l’altération des intempéries et peut-être des passants. À ce sujet, Grégoire l’un des tirés au sort, se demande s’ils vont être affublés de moustaches… Il est prévu que les portraits restent affichés sur les murs et les baies vitrées du CESE durant un mois, lequel permettra au grand public de faire connaissance avec les 150 citoyens participants à la Convention Citoyenne pour le Climat

Faire connaissance avec les 150

Une publicité qui est nécessaire d’après Selja, citoyenne qui déplore le manque de visibilité : "Je trouve qu’on ne parle pas assez de la Convention Citoyenne en général, il y a encore plein de gens qui ne savent pas qu’elle existe. C’est pourtant tellement important. Le réchauffement climatique c’est important, les actions qui ont été mises en place par le gouvernement, c’est génial. Mais tout ça, on n’en parle pas assez". C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle elle avait accepté d’être l’un des visages de l’appel à destination de Greta Thunberg sur les réseaux

Trois citoyens tirés au sort, dont Selja et Grégoire, prennent la pose devant leurs portraits affichés.
©Marie Grain-Paolini - ID

Seul bémol d’après la jeune femme, le papier pour l’impression des portraits. Bien qu’elle accueille favorablement l’œuvre "le projet en soit est très chouette, bien que ce soit un peu perturbant de voir sa tête qui fait 1 mètre". Rattrapée par ses convictions, elle nous fait part de son questionnement : "ça fait beaucoup de papier imprimé... 150 têtes d'un mètre imprimées sur du papier, ce n’est pas rien ! Nous ne sommes pas à l’origine du projet, c’était une surprise. Nous allons poser des questions à ce propos, comme pour les pavés que nous recevons pas courrier, bien que je pense que ce ne soit pas forcément plus écologique de les envoyer par mail".

La "France en miniature" sur les murs 

Le projet Inside-Out est une manière de donner de la visibilité au travail de la Convention : l’œuvre artistique est alors dotée d’une portée politique. Marie-Claire Martel, Présidente de la Coordination des Fédérations et Associations de Culture et membre du comité de gouvernance de la Convention Citoyenne décrit le projet : "Ils sont à l’intérieur, ils regardent vers l’extérieur, vers le monde... Certains sont heureux, d’autres sont pensifs, ils représentent la diversité des citoyens tirés au sort et leurs réactions face aux changements climatiques". 

Marie-Claire Martel, Présidente de la Coordination des Fédérations et Associations de Culture (CFAC) et membre du comité de gouvernance de la Convention Citoyenne
©Marie Grain-Paolini - ID

Les 150 visages d’un mètre qui remplissent des pans de mur entiers affichent le reflet de cette "France en miniature" selon les termes du président Emmanuel Macron. Cet échantillon représentatif de la population qui travaille à l’exercice "inédit de démocratie citoyenne pour le climat".

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire :  Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et profiter d’un tarif préférentiel en préventes, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.