Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

PODCAST Transition(s)

Allain Bougrain-Dubourg : "au fond nos seules victoires, c'est quand on évite des défaites" (Podcast)

Allain Bougrain-Dubourg, grand défenseur de la cause animale.
©XAVIER LEOTY / AFP

Tous les quinze jours, Valère Corréard vous propose un nouveau rendez-vous, Transition(s). Ce podcast va à la rencontre de citoyen.ne.s qui ont basculé dans un nouveau monde à leur échelle, ils ont basculé pour faire leur transition écologique. Ils sont devenus #TousActeurs. Pour ce sixième numéro, Allain Bougrain-Dubourg est au micro d'ID. 

Allain Bougrain-Dubourg est auteur, producteur, Président de la Ligue de Protection des Oiseaux, un grand défenseur de la cause animale. Je l’ai retrouvé dans son bureau du 16 ème arrondissement de Paris, un lieu saisissant où des archives de cassettes VHS côtoient des centaines d’ouvrages, photos de voyages…On entre bien ici dans un univers dédié à la biodiversité et la cause animale. Après avoir fait un peu de place sur une table occupée par des piles de livres, le micro s’est ouvert au parcours de ce militant infatigable.

Voici quelques extraits de l'interview d’Allain Bougrain-Dubourg :

"L’image que je peux donner, c’est le mec qui reçoit des baffes par les singes, qui se fait mordre par un lion, pousser par un éléphant…le bêtisier a beaucoup fait pour moi ! Je dois dire que cela invite à l’humilité dans la mesure où je pensais avoir fait autre chose à 71 ans."

"Alors que je souhaitais être vétérinaire et que malheureusement j’ai BAC – 1, j’ai heureusement fait de ma passion un métier qui est à la fois celui de journaliste, militant, conférencier, écrivain ou politique."

Les chasseurs me tuent si j’ose dire. C’est extrêmement fatiguant parce que ils occupent beaucoup de notre temps dans la mesure où il faut bien qu’il y en ait qui se collent à dénoncer les abus de la chasse.

"Moi je dis cessez-le-feu, le vivant, la biodiversité est aujourd’hui en déclin formel (..) et la chasse participe de cette démarche.

Je me suis réfugié auprès du monde animal. Aujourd’hui, quand je vois parfois l’indifférence à l’égard de la biodiversité, je crois que c’est psychologiquement  et sociologiquement extrêmement grave."

Je crois qu’il y a encore une capacité de mouvement. (..) On est dans une accélération de situations et la nature ne sait pas faire.

J’ai envie de poursuivre avec cette petite flamme d’espoir qui est de constater que la société est plus en avance sur les décideurs et sur les élus. Les parlementaires, lorsqu’ils font des lois qui touchent à nos rapports à l’animal n’entendent pas et ne voient pas les mouvements.

POUR ECOUTER LE PODCAST TRANSITION(S) AVEC ALLAIN BOUGRAIN-DUBOURG, C'EST PAR ICI :

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.