Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

chronique

9 fleurs sur 10 sont importées: et si on passait là aussi au local?

©FLeurs d'Ici/DR

Il est courant d’acheter des fleurs pour faire plaisir ou se faire plaisir, sur un marché, à la sauvette ou chez notre fleuriste préféré… Un business qui pèse autour de 2 milliards d’euros par an en France tout de même, c’est du sérieux…

Et qui dit gros business, dit gros enjeux ! En France on estime que près de 9 fleurs sur 10 sont importées. Elles viennent du Kénya, d’Ethiopie, de Colombie, ou encore d’Équateur. Je vous laisse en déduire l’impact environnemental, mais aussi social… Le droit du travail n’est pas forcément la priorité malheureusement ! Les ouvrières travaillent souvent 6 jours sur 7 pour quelques dizaines de dollars par mois...

Ces fleurs importées sont bien souvent bourrées de pesticides et même, selon certaines études, de produits interdits en France.

Acheter des fleurs dans ce contexte : stop ou encore ?

Autant que possible, mieux vaut arrêter d’en acheter les yeux fermés en tout cas ! Sauf si vous n’avez pas de souci à mettre des pesticides chez vous et à soutenir une filière qui bafoue les droits sociaux (ne remettez pour autant pas la faute sur votre fleuriste, il est souvent lui-même pris en étau). Une fois qu’on sait, plus d’excuse, ou moins en tout cas !

Vous pouvez commencer par poser la question qui pique à votre fleuriste habituel : "Vous avez des fleurs du coin s’il vous plaît ? C’est pour ma tante qui vient du Sud". Très souvent, la réponse est la même : une certaine hésitation, puis un non, ou alors vous avez le choix entre deux variétés… C’est une question un peu embêtante mais cela incitera aussi les commerçants à s’interroger sur ces nouvelles attentes et à avancer sur le sujet. Il y a des horticulteurs en Ile-de-France ! Et sinon, il existe des solutions pour se tourner vers des acteurs qui ont fait de la fleur française leur modèle.

On peut notamment s’en faire livrer chez soi avec une société qui a été créée en région parisienne ! 

"Fleurs d’ici" vous livre un bouquet ponctuellement ou vous propose de vous abonner et de recevoir des fleurs de la région chaque semaine… Une bonne occasion de redécouvrir que les fleurs ont aussi des saisons. C’est un peu comme les fruits et légumes qu’on a fini par oublier faute de respecter les cycles naturels.

Cette jeune société est pionnière sur le sujet et vend en ligne ses bouquets (autour de 40 euros). Elle a aussi développé une offre de service pour soutenir les fleuristes qui veulent passer au local en leur mettant à disposition leur réseau d’horticulteurs… Il y en a près de 3500 en France tout de même !

À noter aussi que l'on peut se référer au label Fleurs de France : une garantie que les fleurs ont bien poussé pas trop loin de chez vous.

Pour visionner la chronique #TousActeurs de Valère Corréard sur France 3 Paris/Île-de-France, c'est ici :

Fleurs locales France 3 Paris

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.