Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

QUIZ PRATIQUE

Testez vos connaissances sur le vrai coût de l'alimentation bio ! [QUIZ]

ccNathanaelMikles

13,3 milliards d'euros. C'est ce que représentait le secteur de l'agriculture biologique en France en 2021.Testez vos connaissances avec notre quizz sur le vrai coût de l'alimentation bio.

Le bio séduit, certes. Mais sa réputation de “souci de riches” a toujours la dent dure. Et ce, tandis que les Français se préoccupent chaque jour un peu plus de leur pouvoir d’achat, face à l’inflation galopante qui s’installe durablement dans les rayons de supermarchés.

Le bio de premier prix est systématiquement moins cher que son homologue conventionnel en marque nationale - Association Familles Rurales, 2017 - Observatoire annuel des prix

Mais alors comment expliquer le coût du bio ? Tout simplement par les différents facteurs liés à sa production : on retrouve tout d'abord le choix des matières premières, souvent plus nobles avec une traçabilité fiable donc plus chères. Ensuite, au niveau de l'emploi avec un cahier des charges qui interdit les traitements chimiques de synthèse, cultiver en agriculture biologique nécessite alors plus de main d’œuvre pour moins de rendement.  De plus, les producteurs se voient allouer des charges supplémentaires puisque le coût du contrôle et de la certification de l’ensemble de la filière est entièrement à leur charge. Enfin au niveau du produit fini, le bio favorise des emballages plus respectueux de l’environnement, souvent sans plastique et plus chers que les emballages conventionnels.

Testez vos connaissances sur le vrai coût du bio en répondant à notre quiz et bénéficiez de 10% de remise sur l'achat de notre guide Idées Pratiques 11 "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Pour aller plus loin, découvrez 3 astuces pour manger bio à moindre coût :

1. Réduire le gaspillage alimentaire : en utilisant des applications de reventes de denrées alimentaires, telles que Pheonix et Too Good To Go qui proposent, à prix réduit, les invendus des magasins. Mais aussi en passant au vrac, qui permet de retirer le “packaging” et le surplus de quantité, un geste non seulement écologique mais surtout économique puisque le coût de l’emballage est donc soustrait. 

2. Favoriser les circuits courts : en retirant des intermédiaires, cela permet de réduire les marges et permet d’assurer une meilleure rémunération aux producteurs. 

3. Favoriser les épiceries en ligne avec abonnement : en s’abonnant à l’une des nouvelles plateformes en ligne telles que La Fourche, Aurore Market ou encore Ümain, qui permettent de bénéficier de tarifs réduits sur les produits vendus et permettent d’économiser sur la durée. 

 

 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

IP11

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs