Conso

Six conseils pour mettre son balcon au vert, en mode durable

© aoya / Shutterstock

Vous souhaitez avoir votre propre potager mais vous habitez en appartement ? Sachez qu’il est tout à fait possible de faire pousser des fruits et légumes sur un balcon, et même parfois sur un simple rebord de fenêtre. ID vous donne quelques conseils pour y parvenir.  

Optimiser l’espace

Un des problèmes que l'on peut rencontrer lorsque l'on souhaite faire son potager sur un balcon est le manque de place. Mieux vaut noter, à l'avance, tout ce que l'on désire faire pousser, le nombre de pots et jardinières dont on dispose déjà et ceux que l'on souhaite acheter en plus, puis dessiner un plan pour avoir une vue d'ensemble de l'aménagement du balcon. 

Afin de gagner le plus de place possible, il y a plusieurs astuces : pour les petits balcons, par exemple, privilégiez le jardinage à la verticale, en utilisant une palette en bois sur laquelle on dispose les pots et les jardinières. Les plantes grimpantes sont également une solution : il en existe plusieurs variétés du côté des fruits et des légumes, telles que (selon les saisons) les concombres, les haricots, les mûres, les courgettes, les fraisiers et les tomates. En revanche, pour les rebords de fenêtre, pensez aux pots suspendus, qui permettent de cultiver des plantes aromatiques, des fraisiers et des salades. Vous pouvez également planter plusieurs variétés dans un même contenant : les tomates, la ciboulette, la laitue et les petits pois se marient par exemple très bien.

Une manière originale de suspendre ses plantes à sa fenêtre avec de la récupération.
© Praiwun Thungsar / Shutterstock

Prendre en compte l'exposition du balcon

Autre étape importante avant de se lancer dans un potager : l'exposition du balcon. En effet, la plupart des fruits et légumes ont besoin de beaucoup de soleil pour s’épanouir, privilégiez donc un emplacement sud-ouest ou sud-est. En revanche, certaines plantes, telles que les salades, se placent à l’ombre. En été, vous pouvez protéger les plantes qui en ont le plus besoin avec un petit store ou des planches fixées au mur, par exemple. Faites également attention à ce que le balcon soit bien ventilé : les légumes ne peuvent pas correctement pousser s'ils manquent d'air. À l'inverse, si le balcon est trop exposé aux vents, il est conseillé de protéger les plantations avec un paravent ou un rideau de bambous.

Bien choisir ses contenants

Les plantes ont besoin d'espace pour bien pousser, surtout pour les légumes à fort développement ou les légumes-racines. Il faudra donc faire attention aux dimensions des contenants. La profondeur doit être au minimum de 20 cm, alors que le diamètre varie en fonction des fruits et légumes qui y poussent : 15 à 22 cm pour les plantes aromatiques, les radis et les salades, 30 à 35 cm pour les tomates, haricots, etc.

Pour le choix des contenants, se tourner vers les pots, en terre cuite de préférence, et les jardinières rectangulaires que l'on pose ou que l'on accroche à son balcon. Mais avant de se rendre vers le premier commerce du coin, on mise sur la récupération : les paniers en osier, les meubles récupérés (les tiroirs d'une commode par exemple), les boîtes de conserve grand format, les bacs en bois ou métal, ou tout simplement les sacs de terreaux font très bien l'affaire. Les sacs en tissus sont également une très bonne alternative : La box à planter ou Bacsac en vendent spécialement pour la culture en balcon.

S’assurer d’avoir une terre riche

La culture en pot est un environnement réduit pour les plantes, c'est pour cette raison qu'il faut bien choisir son terreau : privilégiez celui pour les légumes qui est particulièrement riche en nutriments. Pensez également au compost, qui sera un véritable engrais naturel.

Il est également possible de fabriquer son propre terreau avec une technique que l'on appelle la lasagne de culture. Cette technique consiste à superposer plusieurs matières différentes (terre, carton, matière verte et matière brune), qui ensemble vont se décomposer et se transformer en une terre aérée, riche et très fertile, donc propice à une culture en pot. Pour la fabriquer, rien de plus simple : se munir d’un carton (sans encre, ni colle), d’une matière brune (foin, paille, feuilles mortes, thé, bois broyé, sciure), d’une matière verte (épluchures, herbe tondue), de la terre et d’un contenant (des sacs de courses par exemple). Dans le contenant, on commence par mettre la terre, puis le carton, ensuite la matière verte, la matière brune, encore de la matière verte, de la matière brune, ainsi de suite jusqu’à former 10 couches environ. Une fois que vous atteignez le haut du contenant, rajoutez de la terre et le tour est joué.  Après avoir arrosé ce terreau fait maison pendant plusieurs jours, vous pourrez y planter les fruits et légumes de votre choix.

Pour en savoir plus, lire ou relire notre article : Sept astuces naturelles pour entretenir ses plantes et son potager

Et pour l’arrosage ?

L’arrosage est une étape difficile pour la culture en balcon puisqu’il dépend de plusieurs facteurs : le vent, la chaleur, etc… Assurez-vous donc que vos plants sont arrosés quotidiennement, du moins lorsque le terreau est sec. À la saison de l'été, il est préférable d’arroser tôt le matin ou tard le soir, puisque l’eau s’évapore trop rapidement si les plantes sont arrosées en milieu de journée.

Pour arroser votre potager de la manière la plus responsable, il est possible, même sur un balcon, d'opter pour un récupérateur d'eau : il peut être installé sous une gouttière afin que l'eau de pluie y tombe directement.

Quels fruits et légumes faire pousser sur un balcon ?

Certaines plantes s’acclimatent mieux que d’autres à la vie en terrasse ou en balcon. C'est le cas des herbes aromatiques, qui se cultivent très bien en pot, dont la ciboulette, le basilic, la coriandre, l'origan, l’oseille, le persil, la sauge ou le thym. Du côté des fruits, les agrumes (citron par exemple), les minis arbres fruitiers, les tomates (y compris cerises) et les fruits rouges (fraises et framboises) peuvent être facilement plantés sur un balcon. Pour les légumes, il y a en également plusieurs : les aubergines, les courgettes, salade (mâche et laitue), les radis, les petits pois nains, etc.

Important : n'oubliez pas de consulter un calendrier de saisonnalité du potager ! Ici, par exemple.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.