Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Se faire rembourser son bac à compost, c’est possible !

© Pixavril/ Shutterstock

Don, financement partiel… à l’échelle locale, départementale ou régionale, de nombreuses subventions permettent de financer son composteur.

Le compostage consiste en une transformation biologique de déchets biodégradables tels que nos ordures ménagères organiques (restes de fruits et légumes, épluchures…) et nos déchets verts (tonte de gazon, branchages…). Selon un sondage réalisé par OpinionWay, plus de 4 Français sur 10 déclarent pratiquer le compostage. Pourtant, nombre d’entre eux ignorent qu’il existe différents dispositifs pour acquérir un composteur. Tour d’horizon des aides disponibles.

Le don

Afin de promouvoir la lutte contre la réduction des déchets, certaines mairies font don d’un composteur gratuit à leurs habitants. Toutefois, le modèle, les dimensions ainsi que le volume du compost ne sont souvent pas au choix. Il faut donc vous assurer que le composteur convienne à votre foyer. On en distingue généralement trois : le bac à compost, préconisé pour les maisons ; le composteur rotatif, également préconisé pour les grands espaces et qui permet de faire du compost plus rapidement ; et le lombricomposteur, pour les balcons ou en intérieur.

Le financement partiel

Si les services publics ne proposent pas toujours de financer intégralement un bac à compost, ils peuvent toutefois apporter une aide financière. Ainsi, vous pouvez cette fois acheter le composteur qui convient le mieux à votre foyer, puis en présenter la facture à l’organisme concerné. Renseignez-vous toutefois auprès de ce dernier en amont de votre achat, ces aides financières n’étant pas équivalentes d’une mairie à l’autre. Certaines ne prennent d’ailleurs pas en compte tous les types de composteurs.

Des aides variées

À titre d’exemple, la ville de Nantes offre une subvention de 30 euros pour un composteur et 40 euros pour un lombricomposteur. Grigny propose une subvention de 50 % du prix d’achat dans la limite de 50 euros tandis que Montpellier rembourse le composteur à hauteur de 50 euros, proposant même un accompagnement en prime. Pour savoir à quelle aide vous pouvez prétendre, renseignez-vous auprès de votre mairie, votre département ou votre région.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

©ID

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs