Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Revenir à l'évidence : et si on se mettait au compost ?

Faire du compost peut nous amener à réduire de 20 à 30 % nos déchets ménagers et celui-ci peut être utilisé dans le potager ou pour les plantes en pot.
©Anna Hoychuk/Shutterstock

La crise sanitaire que nous vivons actuellement a donné à certains l'envie de revenir à l'essentiel, de s'inspirer de nos grands-parents dans un monde où la surconsommation est le maître-mot. Pas besoin de réinventer la roue. Parmi les axes d'amélioration d'un quotidien pressé : s'essayer au compost ! Nous avons tout de même doublé le nombre de nos ordures ménagères en 40 ans en France...

Le compost, ce n’est pas forcément et uniquement faire un tas au fond de son jardin : on peut notamment utiliser des bacs à compost ! Oui, mais comment s'y prendre ? 

Il faut tout d'abord veiller à ce que l'on met dans son bac parce que l’on n’y dépose pas n’importe quel déchet, surveiller l’aération et l’humidité et puis savoir reconnaître lorsque son compost est mûr. Il existe plein de guides sur le sujet.

 

Gaël Nicolet/ID

Pour aller plus loin, retrouvez notre article Cinq conseils pour vraiment réussir son compost !

Et... en appartement ?

On peut en appartement avoir recours au lombricompostage. On composte ses déchets grâce à des vers de terre... les lombrics. Cela se fait très bien, avec un système de plateaux : quelques couches de papier journal au fond, une couche de terreau au dessus, des vers et on va pouvoir placer sur le lit du terreau du carton humidifié découpé en fines lamelles par exemple, et y déposer ses déchets organiques, qui seront décomposés par les vers, des bactéries et des champignons. Les vers vont dégager une matière, le lombricompost, et un liquide, le lombrithé, un engrais très concentré.

Pour aller plus loin, retrouvez notre article : Compost : valoriser ses déchets organiques même en appartement !

Si l'on n’a pas envie de faire du compost chez soi, rien ne nous empêche de mettre nos déchets organiques de côté et de les amener sur un site de compostage de proximité en se renseignant auprès de sa mairie. Rappelons que la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit la généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici 2025...

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.