Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Revenir à l'évidence : et si on mangeait (vraiment) local ?

Nombre de solutions locales existent aujourd'hui pour manger mieux, c'est-à-dire en encourageant les producteurs de nos régions.
©Foodio/Shutterstock

La crise sanitaire que nous vivons actuellement a donné à certains l'envie de revenir à l'essentiel, de s'inspirer de nos grands-parents dans un monde où la surconsommation est le maître-mot. Pas besoin de réinventer la roue. Parmi les axes d'amélioration d'un quotidien pressé : favoriser les producteurs locaux. Ce qui signifie tout simplement : manger ce qui pousse dans notre coin, ou pas trop loin !

Une bonne tarte à la rhubarbe, des haricots verts, bleus, ou jaunes, des navets, des carottes, des poireaux, des beignets de pommes, du cidre... Ah, ce que nos grands-parents pouvaient se régaler en dégustant ces produits de leur coin, bien loin de nos tartines aux avocats du Pérou, peu avant l'ère de la distribution de masse ! Si l'image est peut-être un peu cliché, il est bien vrai que nous avons parfois tendance à ne plus savoir d'où viennent nos aliments, et même à s'y perdre dans les saisons de tel fruit ou tel légume. Les tomates au supermarché en plein hiver, stop ! C'est une évidence. 

Nombre de solutions locales existent aujourd'hui pour manger mieux, c'est-à-dire en encourageant les producteurs de nos régions. Il y a bien sûr les traditionnelles ventes directes à la ferme et sur les marchés, mais l'on voit fleurir aussi de nouvelles solutions pour consommer des produits locaux : les AMAP par exemple - Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Ce système permet à un groupe de consommateurs d’établir un contrat solidaire avec un producteur, généralement conclu pour une saison de production. Le contenu du panier que l’on récupère varie selon les aléas de la production.

Citons évidemment aussi "La Ruche Qui Dit Oui !", qui propose aux consommateurs des produits à commander en ligne et à récupérer dans une Ruche, c’est-à-dire un point relais de producteurs locaux. Direction le site laruchequiditoui.fr. Dans le même esprit, il existe également locavor.fr

Et puis à chaque région ses solutions pour manger en circuits courts ! Voici une liste non-exhaustive, à retrouver de manière détaillée par ici !

-Auvergne-Rhône-Alpes : "Jardins de Cocagne". www.reseaucocagne.asso.fr 

-Bourgogne-Franche-Comté : "Frais d’ici". www.fraisdici.fr.

-Bretagne : "Les Amis de la Ferme". www.amisdelaferme.fr.

-Centre-Val de Loire : "Les Paniers bio du Val de Loire". www.lespaniersbioduvaldeloire.fr.

-Corse : "Le bon produit au bon endroit". www.lebonproduitaubonendroit.com.

-Grand-Est : "Cœur paysan". www.coeur-paysan.com.

-Hauts-de-France : "Le Court Circuit"www.lecourtcircuit.fr.

-Île-de-France : "Kelbongoo!". www.kelbongoo.com.

-Normandie : "La Verdura". www.laverdura.fr. 

-Nouvelle Aquitaine : "Coop paysanne". www.cooppaysanne.fr.

-Occitanie : "Locavorium"www.locavorium.org.

-Pays de la Loire : "Vite mon marché". www.vitemonmarche.fr. On peut également s’abonner aux "Paniers de David" : livraison à domicile à Nantes et ses environs. www.lespaniersdedavid.com.  

-Provence-Alpes-Côte d’Azur : "Localizz"www.localizz.fr.

Voici notre calendrier au passage pour s'y retrouver dans les saisons !

©ID, L'info durable

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.