# AGIR AU QUOTIDIEN

Réparer ou faire réparer ses vêtements : les bonnes adresses

De multiples solutions existent pour faire réparer ses vêtements, si l'on ne dispose pas du matériel adéquat.
©gkrphoto/Shutterstock

Si arrêter de contribuer à l’ultra pollution de la mode passe par un meilleur choix de ses vêtements et un bon entretien de ceux-ci, l’idéal est aussi de ne pas s’en débarrasser trop vite quand ils s’usent. Pourquoi ne pas apprendre à les réparer ?  

Réparer ses vêtements, oui mais comment quand on ne sait pas le faire soi-même ? De multiples solutions existent, telles que :

-Les Repair Café : ces lieux permettent de réparer gratuitement des vêtements (et des objets) en compagnie de bénévoles, avec le matériel approprié à disposition. Le concept est né à Amsterdam et l’on recense aujourd’hui plus de 1400 Repair Café dans le monde. Pour trouver un Repair Café près de chez soi, partout en France, on consulte l’adresse : repaircafe.org.

-Les ateliers de couture : ceux-ci se multiplient en France et sont l’occasion d’appréhender la couture comme un véritable loisir. Citons notamment les ateliers Bobines&Combines, qu’on retrouve dans plusieurs villes françaises (Paris, Bayonne, Montpellier, Strasbourg…). On s’inscrit et on paie en ligne son atelier.

-Certaines ressourceries et autres lieux de seconde main proposent des ateliers de couture, comme La Textilerie à Paris. On trouve une carte des ressourceries en France à cette adresse.

-Les retoucheurs, moyennant un coût : on se renseigne auprès de sa mairie pour connaître les meilleures adresses de sa commune.

Do It Yourself

Pour apprendre à réparer soi-même ses textiles, des plateformes, des blogs et des tutoriels vidéos en ligne regorgent d’astuces et de conseils : Couture Académie sur YouTube, SloWeAre,  La Bobine, Pop couture

©Capture écran You Tube/Couture Académie

On peut aussi se référer à certains ouvrages :

-Mes premiers ateliers de couture - Pour apprendre à coudre à la main et à la machine, paru aux éditions Fleurus en février 2017 et signé Catherine Guidicelli, est une véritable encyclopédie pour les débutants. On y apprend à faire quelques premiers points à la main, à réaliser un ourlet, à poser un bouton, et notamment à découvrir le fonctionnement d’une machine à coudre, schémas à la clé.

Si une simple réparation ne suffit pas à nous faire aimer de nouveau ce vêtement qu’on ne porte plus, pourquoi ne pas le customiser ? En "quatre coups de ciseau, trois points de couture et deux points de colle", l’ouvrage Customiser ses basiques, signé Lene Kudsen et publié chez Marabout en 2011, propose des idées pratiques pour donner une toute autre allure à nos vêtements.

Réparation, customisation, rien n’y fait, on ne se voit plus porter ce vêtement. Et si on le transformait en une autre pièce ? Pour ce faire, on peut se référer au livre Couture récup’ – Coudre pour résister au grand gaspillage, paru en mai 2016 aux éditions Rue de l’échiquier et signé Emmanuelle Vibert, qui partage d’ailleurs aux lecteurs d’ID quelques tutoriels dans cet article.