Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

IDÉES PRATIQUES

Pourquoi le tote bag n'est pas écolo

Pour compenser l’empreinte carbone liée à la fabrication des tote bags, il faudrait les réutiliser environ... 7 000 fois.
©Visuth.s/Shutterstock

Plébiscités pour leur côté pratique, désignés comme de bons substituts aux sacs plastiques, les tote bags sont des accessoires "à la mode", et c'est peut-être bien le problème. Leur impact environnemental, souvent méconnu, doit inciter à les consommer avec parcimonie. 

Les alternatives au plastique ne sont pas automatiquement vertueuses. Le tote bag, littéralement "sac à trimballer" en anglais, a vu son succès monter en flèche ces dernières années. Apprécié pour son côté pratique, il est en effet léger, facilement transportable, et permet de se passer de sacs plastiques lorsque l’on va faire ses courses. Compte tenu des conséquences bien connues de la pollution au plastique, notamment pour les océans, le choix est souvent vite fait. Cependant, on l’a vu au fil du temps s’imposer aussi comme un accessoire tendance, distribué ça et là, à l'occasion de séminaires, dans certaines boutiques, par des entreprises qui y apposent leur logo... Nous avons aussi tendance à en racheter, quand nous oublions ceux que nous avons déjà et que nous avons pourtant une course à faire... Ce qui a pu avoir pour conséquence de raccourcir sa durée d’utilisation.

Une fabrication plus polluante que celle du plastique

Le problème des tote bags ne réside pas seulement dans leur mauvaise utilisation : leur fabrication en elle-même serait problématique. C’est en tout cas ce qu’a semblé démontrer, en 2018, une étude de l’Agence danoise de protection de l’environnement, intitulée "Évaluation du cycle de vie des sacs à provisions". En cause, notamment, la production du coton dont ces sacs sont faits, qui est très consommatrice en eau et en intrants. Et le coton bio ne semble pas être la solution miracle. En raison de rendements plus faibles, les auteurs de l’étude lui attribuent une note encore plus basse. À l’inverse, les meilleurs élèves sont les sacs plastique en polyéthylène basse densité, en particulier ceux dotés d’une poignée rigide car leur réutilisation est plus facile.

Pour quantifier ces différences d’impact, le rapport fournit des chiffres. Ainsi, pour compenser l’empreinte carbone et les conséquences environnementales (dégradation des eaux, des terres, impact sur la santé humaine, etc) de la fabrication des tote bags, il faudrait les réutiliser environ... 7 000 fois, voire jusqu’à 20 000 fois dans le cas des sacs en coton bio. Et si le coton est solide, on peut tout de même mettre en doute sa résistance à une utilisation intensive et répétée sur le temps long, contrairement au verre par exemple. En somme, la clé se trouve dans la réutilisation et la sobriété dans la consommation, que ce soit pour le plastique ou ses substituts.

Les témoignages de nos lecteurs #TousActeurs

Nous on en a accumulé une quinzaine depuis 15 ans, certains très solides et d'autres de piètre qualité, mais pour les rentabiliser vu leur énorme impact écologique on les utilise dès que possible: comme sac à langer pour bébé avec une poche, sac de vêtements de rechange pour un weekend ou pour bébé chez nounou, sac protege livre à l'intérieur du sac à dos encombré, sac de courses pour le pain (plutot que de demander un sachet kraft!), sac à linge sale dans la valise...  Souvent c'est quand on en a besoin qu'on ne l'a pas sur soi (comme le parapluie)... Marion

Quand on y regarde de plus près, sa fabrication est loin d'être écologique, et ne fait qu'exacerber les travers de la fast fashion. Le tote bag n'aurait jamais dû être utilisé pour autre chose que ce pour quoi il a été conçu : être pratique et réutilisable à souhait pour transporter de multiples choses. Dans ma collectivité, à Rouen, j'ai créé il y a deux ans le dispositif Sakashop. Ce sont des points "sacs" où l'on trouve des tote bags et autres sacs à emporter pour aller chercher à manger le midi, ou faire ses courses le soir, et que l'on redépose ensuite au même endroit pour qu'ils servent à nouveau le lendemain. Guillemette 

VIDÉO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Commentaires
Par catherine ROCHAS - le 08/02/2021

bonjour maintenant vous nous sortez que ces sacs la pas très écolos vous êtes marrant alors expliqué moi dans quoi mettre nos courses puisque les sacs en plastique pas bons pour la planète

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.