QUESTION DU JOUR

Paris : le premier réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire est né !

©szefei/Shutterstock

Le XIVe arrondissement de Paris a lancé le 21 novembre son réseau de lutte contre le gaspillage alimentaire.   

Ce premier réseau local de lutte contre le gaspillage alimentaire de Paris vise à "promouvoir les bonnes pratiques, simples et concrètes du quotidien pour limiter notre impact commun sur le climat", précise la mairie du XIVe arrondissement. Cette dernière souhaite impliquer les citoyens, les restaurateurs et les commerçants, qui "représentent donc des leviers importants de la lutte contre le gaspillage alimentaire", dans la "même dynamique".

Pour participer à ce réseau, les citoyens doivent signer la charte "14e anti-gaspi", qui leur permet d'obtenir un accompagnement pour limiter le gaspillage alimentaire au quotidien,  par le biais de conseils pratiques et d'événements ponctuels. La mairie ajoute que les signataires peuvent aller plus loin dans leur démarche et être accompagnés dans la constitution d'un compost collectif de quartier par exemple, ou dans la création d'un projet de quartier. Idem pour les restaurateurs, qui peuvent être guidés dans la mise en place de solutions pour réduire leurs déchets. 

Quelques conseils issus de la charte "14e anti-gaspi"

Avant les courses :

"Dresser l’inventaire du réfrigérateur et des placards, élaborer un menu en fonction de ce qu’il me reste, faire une liste de courses adaptée aux besoins réels du foyer";

Pendant les courses :

"Privilégier les produits frais dont la date limite de consommation (DLC) est la plus éloignée, privilégier les produits en vrac ou à la découpe qui réduisent la consommation d’emballages, ne pas avoir peur des fruits et légumes "moches" ou mal calibrés, car ils possèdent les mêmes qualités nutritives et gustatives que les autres";

Au quotidien :

"Ranger les aliments en fonction des zones de température du réfrigérateur et effectuer la rotation des produits en plaçant devant ceux à consommer le plus rapidement, faire la distinction entre la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM), adapter les quantités cuisinées au nombre de convives";

Avec les restes :

"Congeler l’excédent de plats cuisinés pour allonger leur durée de vie, cuisiner et accommoder les restes, s’essayer au compostage des déchets alimentaires";

En extérieur

"Au restaurant, ne pas hésiter à demander un doggy bag si l’assiette n’est pas terminée".

Seriez-vous prêts à vous engager contre le gaspillage alimentaire dans votre quartier ?

Choix