LE CHIFFRE

Les Français sous-estiment le gaspillage alimentaire et l'accumulation de biens qu'ils génèrent

©Speedkingz/Shutterstock

Selon une nouvelle étude, il existe un écart surprenant entre la perception des consommateurs et la réalité de leur gaspillage alimentaire et des biens qu'ils accumulent. D'après celle-ci, les Français estiment notamment gaspiller 5 % de leur nourriture, contre un taux réel de gaspillage alimentaire de 14 %. 

La société de déménagement Movinga, qui calcule que 22 % des objets transportés dans chaque déménagement ne seront pas réutilisés, vient de publier une étude sur le gaspillage des ménages (nourriture, vêtements, meubles et affaires du quotidien), réalisée dans 20 pays différents. Cette expérimentation sociale s'intéresse à l'écart, dit "désillusion", entre la perception que se font les individus de leur consommation et la réalité de leur gaspillage. Les résultats reposent sur le sondage de 18 000 familles et sur des informations collectées par les chercheurs.

Les Français gaspillent plus qu'ils ne le pensent

La partie de l'expérience menée en France sur un échantillon de 2000 personnes révèle que les individus estiment gaspiller 5 % de la nourriture qu'ils achètent, contre un taux réel de gaspillage alimentaire de 14 %. L'étude indique également qu'en moyenne en France, 68 % des éléments de la garde-robe d'un ménage n'a pas été porté pendant les 12 derniers mois. L'écart total entre la perception que les Français se font de leur gaspillage de biens et de nourriture et la réalité s'élève à 11,4 %. Les Etats-Unis, en tête en termes de gaspillage alimentaire avec 24 % des achats qui finissent à la poubelle, obtiennent un taux de "désillusion" global de près de 23 %. En revanche, les mesures relevées en Suède montrent que les familles participant à l'enquête gaspillent moins de nourriture qu'ils ne le pensent.