Conso

Où trouver des meubles éco-responsables pour un nouveau logement ?

©Teepakarn Khamwaen

Nouveau lieu d'étude, nouveaux projets professionnels... La rentrée, qui approche à grands pas, est parfois synonyme de changement d'adresse : comment prévoir l'acquisition de nouveaux meubles en limitant autant que possible son empreinte carbone ? 

Des meubles qui ne sont pas fabriqués à l'autre bout de la Terre, qui restent accessibles pour le portefeuille et qui s'intègrent bien dans leur espace. L'achat de nouveaux éléments de mobilier dans le cadre d'un déménagement ou d'un simple réaménagement de son intérieur peut s'avérer être un véritable casse-tête. ID vous propose quelques clés pour faire des choix raisonnés. 

-L'incontournable seconde main

Plutôt que de jeter leurs encombrants, certains Français leur assurent un autre destin, en les revendant par exemple, ou en les donnant à leurs proches. Un tour sur la plateforme d'annonces Le Bon Coin et l'on trouve en un clic cette table en formica rouge tant convoitée dont un voisin souhaitait se débarrasser. Plusieurs avantages : on choisit la zone géographique dans laquelle on recherche tel ou tel meuble : plutôt que de nous être acheminée depuis Taïwan, cette petite commode vintage a parcouru... 200 mètres, à pieds, portée avec l'aide d'un ami. On lui a par ailleurs évité la déchèterie, tout en économisant l'utilisation de nouvelles ressources naturelles. D'autres sites de seconde main à explorer : ParuVendu, My Mobilier, Mes occasions, Selency, Label Emmaüs, Ebay, Luckyfind, V comme Vintage, Puces Privées... 

Les brocantes et les vide-greniers organisés dans sa ville sont également à surveiller de près : la plateforme FleaMapket est très utile en ce sens puisqu'elle recense plus de 400 magasins d'antiquité et des brocantes un peu partout dans le monde, ce qui la rend aussi particulièrement utile en voyage. On peut également jeter un œil du côté des recycleries de sa commune : une carte les répertorie dans l'Hexagone. "Upcycler" ses propres meubles, ou les revaloriser pour leur donner un second souffle, est également une alternative à l'achat à ne pas négliger. Quelques sites spécialisés proposent des tutoriels bien utiles pour mener cette mission à bien, tels que maisoncreative.comouiaremakers.comdawanda.com ; certaines grandes enseignes de bricolage proposent aussi leurs conseils : la chaîne YouTube de Castorama ou encore Leroy Merlin, qui propose d'ailleurs des ateliers payants pour apprendre à revaloriser ses biens. 

-Le neuf responsable

Du côté du neuf, on n'hésite pas à donner du sens à ses achats en repérant les labels qui certifient l'engagement responsable de la marque. Parmi ceux-ci, NF Environnement : ce label repose sur quinze critères écologiques dont la limitation de certaines substances dangereuses pour la santé humaine. Les certifications PEFC (Pan European Forest Council) et FSC (Forest Stewardship Council) garantissent la provenance du bois, qui est issu de forêts gérées durablement. L'ADEME conseils par ailleurs de privilégier les matelas et les sommiers porteurs de l'Ecolabel Européen : celui-ci garantit la limitation de certaines substances dangereuses pour la santé humaine, un produit durable et de qualité supérieure et une pollution de l'air intérieure minimisée. On surveille également le "Made in France" et l'engagement responsable de la Camif, de Landmade ou encore d'ABC Meubles, sans oublier d'aller faire un tour sur la plateforme Etsy : on y retrouve notamment des meubles fabriqués et vendus par des particuliers.

A revoir : quand une déchèterie devient un supermarché inversé