Conso

Ménag’Score : produits ménagers, attention danger ?

©Martien van Gaalen/Shutterstcok

Dans son numéro du mois de septembre, le magazine 60 Millions de consommateurs publie le classement de 108 produits d’entretien industriels selon leur toxicité pour la santé et pour l’environnement. Ce classement a permis la première mise en oeuvre de l’indice Ménag’score qui permet d’identifier facilement l’éventuelle nocivité des produits qui ont vocation à être utilisés au quotidien. 

Le constat est simple : le consommateur n’a que peu de visibilité sur la composition de ses produits ménagers, les étiquettes étant souvent difficilement déchiffrables par le commun des mortels. Au sein d’une même marque, les résultats prouvent que certains produits sont plus toxiques que d’autres et même que les labels écologiques mis en évidence ne présentent toujours pas la certitude d’une composition saine, selon 60 Millions de consommateurs. Comment faire alors pour s'y retrouver ?

Avec son indice Ménag’Score, 60 millions de consommateurs entend permettre aux consommateurs d’identifier quels produits présentent le plus de risques chimiques pour la santé ainsi que pour l’environnement et ceux qui sont les moins nocifs. Partant du principe que si un produit est nocif pour la santé, il l’est aussi pour la planète. Ménag’Score fonctionne de la même manière que Nutri’Score : un classement de A à E du meilleur au plus toxique, avec un code couleur associé allant de vert à rouge. Ains, il est possible de prendre conscience que la notoriété d’une marque ne fait pas sa qualité, que l’efficacité d’un "produit miracle" l’est souvent au détriment de notre santé, mais aussi et surtout que bon nombre des produits d’entretien utilisés au quotidien peuvent présenter un danger. 

Pour l'adoption et la généralisation du Ménag’Score, 60 millions de consommateurs a lancé une pétition. En attendant, il est possible d’en finir avec les produits industriels pour l’entretien de la maison. En avril dernier, l’ADEME a publié une étude mettant en évidence que les produits ménagers faits maison "polluent bien moins que leurs équivalents industriels". Ces derniers émettraient notamment moins de composés organiques volatiles (COV). Pour faire un point sur les bonnes pratiques, c’est par ici

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.