Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Les grandes surfaces passent aux fruits et légumes français

©Andrey Burstein/Shutterstock

Répondant à l'appel du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, les grandes surfaces passeront progressivement au tout français dans leurs rayons de fruits et légumes. Le but : soutenir les producteurs de l'Hexagone.

Tomates espagnoles, bananes équatoriennes ou avocats mexicains n'auront bientôt plus lieu d'être sur les étals des grandes surfaces. Le temps d'écouler les derniers stocks, les fruits et légumes exotiques devraient progressivement disparaître pour passer à des rayons 100 % français dans les hyper et super du pays. Embrayée par le gouvernement en début de semaine, cette mesure a pour but de soutenir les producteurs et agriculteurs de l'Hexagone qui pâtissent de la clôture des marchés et restaurants. 

L'Économie, l'Agriculture et le Travail : les ministères inquiets

Mardi 24 mars, le ministre de L'Économie Bruno Le Maire a en effet lancé un appel auprès des acteurs de la grande distribution, leur demandant de s'approvisionner auprès des agriculteurs français.

Si nombre d'enseignes avaient déjà pris des mesures en ce sens - notamment après l'annonce du Premier ministre lundi 23 mars sur la fermeture des marchés -, les politiques des unes et des autres devraient se durcir un peu plus. Bien que le pas était déjà emboîté avant même le début de la crise, les grandes surfaces devraient donc redoubler d'efforts, selon Les Echos : "Toutes les chaînes sont en train de passer à un approvisionnement français. Les produits étrangers qui sont présents en rayon seront écoulés mais après il n'y aura pas d'approvisionnement hors de France", résume la Fédération du commerce et de la distribution, soulignant par ailleurs le maintien des prix accessibles. Leclerc, Intermarché ou encore Carrefour sont entre autres concernés.

L'enjeu est d'autant plus important que le secteur agricole français, déjà malmené auparavant, semble pâtir de cette crise. En début de semaine, dans le sud de la France, quelques agriculteurs ont lancé un appel aux consommateurs, les sommant de "manger français", relaye la Dépêche du Midi : "Achetez français, mangez français et aidez-nous au travail des champs !", a déclaré Roland Le Grand, président des Jeunes agriculteurs d’Occitanie, auprès du journal régional.

Enfin, par communiqué commun envoyé mardi 24 mars au soir, les trois ministres de l'Économie, du Travail et de l'Agriculture ont appelé les Français volontaires à venir en aide aux agriculteurs en se rendant directement aux champs. "Les Français peuvent choisir d'aller renforcer la force de travail de la chaîne agricole et agroalimentaire", ont considéré Bruno Le Maire, Muriel Pénicaud et Didier Guillaume. La mise en place de cette main d'œuvre volontaire et ses modalités devraient prendre forme dans les prochains jours. 

Pour recevoir toutes nos informations, abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.