Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Un supermarché transforme ses invendus en compost 

L'appareil à compostage du Super U ingère chaque jour 125 kg de déchets.
©Krit Leoniz/Shutterstock

À Evron en Mayenne, une enseigne Super U s’est mise au compost. Le supermarché transforme désormais tous ses invendus alimentaires : une première en France, selon le directeur.

Le directeur de ce supermarché assure que l'opération est inédite en France pour une grande surface de ce type. À Evron, petite commune en Mayenne de presque 9000 habitants, le Super U s'est mis au compostage de ses invendus devenus impropres à la consommation. Doté depuis peu d'un "éco-digesteur" ED20 piloté par ordinateur, l'appareil ingère chaque jour jusqu'à 125 kg de déchets organiques - soit moins que sa capacité totale de 200 kg. Après une étape de fermentation de 24 heures sans gaz nocif ni odeur nauséabonde qui s'en émane, 15 kg de compost ou d'engrais - selon la nature du déchet - en ressortent. La matière organique transformée est ensuite mise à la disposition des clients à l'entrée du magasin.

Dans sa démarche de transition, l'enseigne mayennaise n'en est pas à son coup d'essai : en juin dernier, elle avait déjà installé deux bornes de recharge de batterie pour les voitures électriques sur son parking. Désormais, elle vise le zéro déchet grâce à ce nouvel outil. Sur cet appareil, l'ADEME précise : "L’éco-digesteur utilise la technologie des sécheurs, mais avec une température plus élevée (70°C) pour y associer l’apport de bactéries et d’enzymes qui permet de démarrer la décomposition de la matière. La fermentation est accélérée, les déchets sont éliminés en 3 à 24h". Au contraire, le "vrai" compost est obtenu par un processus naturel de décomposition des déchets organiques, qui lui, prend plus de temps. Quant à la matière obtenu grâce à l'éco-digesteur, elle est toutefois soumise à des précautions de stockage (dans un endroit sec et aéré) pour éviter le développement de bactéries.

Selon l'ADEME, le gaspillage alimentaire représente chaque année 30 kg par Français, dont 7 kg d’aliments encore emballés. La loi anti-gaspillage, entrée en vigueur en 2016, impose déjà le don des invendus alimentaires dont la date de péremption n'est pas dépassée. Ce texte devrait être prochainement complété par l'adoption de la loi sur l'économie circulaire, portée par Brune Poirson, qui prévoit d'étendre la mesure à l'intégralité des invendus, même non-alimentaires. 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Par YANN WAEFFLER - le 12/11/2019

Un écodigesteur ne produit pas de compost. Le compostage est un processus naturel d’une durée mini de 4-5 semaines avec une très bonne oxygénation et contrôle de température. Tous les autres systèmes usurpent le terme de COMPOSTAGE pour vendre leur machine et très souvent pour vendre leurs sachets de bactéries (les compositions sont généralement tenues secrètes). Ces systèmes sont gros consommateur d’énergie. Dans certains cas ils s’apparentent à des déshydrateurs avec reprise d’humidité lors du stockage.
Donc grosse mise en garde pour les futures acheteurs, c’est une fausse bonne solution non validée par l’ADEME.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.