Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Le bambou : l’alternative idéale au plastique ? 

© Stux / Pixabay

On l’utilise pour l’ameublement, la cosmétique, l’alimentation ou encore comme fourrage pour le bétail. Le bambou constitue une matière première innovante, renouvelable et durable avec de multiples débouchés. Alors que l’on vante de plus en plus ses mérites, que se cache t-il vraiment dans les coulisses de cette industrie florissante ? 

A première vue, le bambou offre de larges perspectives environnementales. En plus d’être totalement biodégradable et compostable, c’est aussi la plante à la croissance la plus rapide du monde. Nul besoin donc d’entretien ou de pesticides : une bambouseraie ne se plante qu’une fois et sera productive pendant plus de cent ans. 

Tandis que son système racinaire dense limite l’érosion, l’appauvrissement du sol et la pollution de zones surexploitées, le bambou agit aussi sur la qualité de l’air. En effet, “il capte quatre à cinq fois plus de dioxyde de carbone que n’importe quel arbre, tout en rejetant 30% de dioxygène de plus dans l'atmosphère que la plupart des végétaux” rappelle Vincent Penel, le directeur de Cap Bambou.  

Le bambou géant, aussi appelé bambou MOSO, est une variété particulièrement intéressante, notamment en raison de sa taille gigantesque qui permet d’obtenir des produits très résistants et 100% naturels, puisque prélevés directement depuis les tiges. 

Un produit lointain et parfois toxique 

Seul hic du bambou : il ne pousse pas naturellement en France. Il se cultive principalement en Asie, notamment en Chine et au Vietnam. Si ses qualités évidentes permettent en général d’absorber le coût énergétique de son transport depuis le lieu de récolte, ce n’est pas toujours le cas. 

D’une part, la traçabilité du bambou peut être facilitée par la labellisation (FSC ou Rainforest Alliance) des forêts desquelles il provient, mais ces certifications sont loin d’être systématiques en Asie. 

De l’autre, certains produits présentés comme 100% en bambou naturel sont en fait constitués de fibres de bambous additionnées à de la mélamine, une résine plastique thermodurcissable faite à base de composés organiques interdite à la vente par la Commission Européenne en 2021

Attention donc à bien lire l’étiquette et à privilégier des marques transparentes pour éviter le dropshipping. Privilégiez celles qui acheminent le bambou par voie ferroviaire (un Shanghai-Paris en train a le même bilan carbone qu’un Paris-Nice en camion de transport), qui travaillent avec des usines éthiques et qui adoptent un packaging minimaliste sans plastique, à l’image de la société Cap Bambou par exemple.   

Une solution : la relocalisation en France

Avec une filière déjà bien organisée en Italie, la culture du bambou géant commence doucement à s'installer en France. Ce sont notamment les agriculteurs, premiers impactés par le réchauffement climatique, qui voient en cette graminée des perspectives de diversification intéressantes. 

Véritable puit carbone, le bambou est souvent considéré avec le chanvre comme l’avenir de l’agriculture en France. En plus d’être cultivable sur l’ensemble de notre territoire français, il semble très bien s’acclimater dans certaines régions. La preuve : la plus grande bambouseraie d’Europe rayonne depuis 1856 dans le Gard. 

A quelques kilomètres de Bourg en Bresse, dans l’Ain, Cap Bambou se lance dans cette culture encore confidentielle en France, en collaboration avec un cultivateur venant d’acquérir 20 hectares de terrain dédiés au bambou MOSO. Leur objectif ? Offrir la première gamme de produits en bambous bruts 100% "made in France" d’ici 3-4 ans !

En partenariat avec Cap Bambou. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c'est par ici.

#TousActeurs