Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

QUESTION DU JOUR

La majorité des poissons vendus en grande surface ne seraient pas "durables"

©Yarygin/Shutterstock

Le poisson que vous achetez en grande surface a-t-il été pêché selon des méthodes responsables ? Provient-il de stocks non-surexploités ? Il y a de fortes chances que ce ne soit pas le cas, selon une nouvelle enquête menée par l'UFC-Que Choisir.

Dans le cadre d'une nouvelle enquête menée auprès des grandes surfaces et publiée le 17 décembre, l'association de défense des consommateurs l'UFC-Que Choisir l'affirme : "86 % des poissons sur les étals sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités". En tête du classement des poissons non durables vendus sur les étals de la grande distribution, l'UFC cite le cabillaud, suivi de la sole et du bar. 


Un manque d'informations

L'UFC-Que Choisir rappelle que lors de l'achat de poissons, il ne suffit pas de se souvenir du nom des espèces menacées à éviter. "Un poisson pêché durablement conjugue des stocks suffisants dans une zone géographique et à une période données, une méthode de pêche peu destructrice du milieu et permettant des prises ciblées sur les espèces recherchées, mais aussi des facteurs plus 'humains' comme les conditions de travail des marins et le maintien d’une activité économique", précise l'association. Le problème étant, toujours selon l'UFC, que les étiquettes sur la méthode et la zone de pêche ne sont pas conformes dans deux tiers des cas : "absentes, fantaisistes ou trop vagues".

Dans le compte-rendu de son enquête, l'association demande un étiquetage sur la durabilité de la pêche "enfin explicite", et un durcissement des quotas de pêche. L'une de ses recommandations : privilégier les espèces dont les stocks sont les plus importants, comme le lieu noir, le merlan, le hareng et le maquereau. Et penser à "diversifier ses achats". Trois quarts des achats de poissons frais et autres produits de la mer des Français seraient actuellement réalisés dans la grande distribution. 

Privilégiez-vous l'achat de poissons issus d'une pêche responsable ?

Choix