Conso

Gaspillage vestimentaire : faut-il obliger les enseignes à donner leurs invendus ?

©Creative Lab/Shutterstock

L’association Emmaüs préconise l’adoption d’une loi obligeant les enseignes de la mode à donner leurs vêtements invendus à des associations.

Que font les grandes enseignes de la mode de leurs vêtements invendus ? La logique voudrait, s’ils n’en font rien, qu’ils en fassent bénéficier les personnes dans le besoin. Pourtant, le don n’est pas la règle. Certaines enseignes ont même été montrées du doigt pour avoir découpé ou incinéré des vêtements qui n'avaient pas trouvé preneur. H&M notamment, épinglée par les médias danois, qui révélaient récemment que l’entreprise avait fait incinérer depuis 2013 60 tonnes de vêtements invendus. Le géant de la mode avait répondu à ces accusations en précisant que c’est en raison de la quantité de plomb élevée et de moisissures sur les produits concernés qu’ils avaient fait l’objet de cette procédure.

Face à l’absence de mesures précises sur cette problématique, l’association Emmaüs a indiqué, dans un entretien accordé à Novethic, qu’elle préconisait l’adoption d’une loi "calquée sur celle votée contre le gaspillage alimentaire", interdisant aux enseignes de vêtements de jeter leurs invendus. Novethic rappelle qu’en effet, certaines moyennes et grandes surfaces ont l’obligation de conclure une convention avec une association caritative afin de pouvoir faire don de leurs invendus.

Une loi devrait-elle obliger les enseignes vestimentaires à donner leurs invendus à des associations ?

Choix